« VIVRE, c’est être présent avant tout pour les autres ! »

Citation de Mirko BELJANSKI souvent reprise par Gérard WEIDLICH

mirko_banner

C. I. R. I. S. (Centre d’Information sur les Recherches et l’Innovation Scientifique), de son premier nom C. O. B. R. A., a pris naissance en Isère à St Prim, petit village à 30 km au sud de Lyon en 1990.
L’idée était de constituer une association chargée d’informer le plus grand nombre de personnes des résultats obtenus en recherche fondamentale par le Docteur es science Mirko BELJANSKI (plus de 130 publications scientifiques validées par ses pairs).
Désireuse de faire bénéficier des personnes en forte demande (souvent condamnées par la médecine) des fruits de cette recherche, une jeune équipe rejoint Mirko BELJANSKI au sein d’une structure scientifique. Le laboratoire « CERBIOL » voit le jour, la recherche appliquée démarre et des malades atteints de cancer sont soignés sous le contrôle de médecins enthousiastes…

Mais si l’oncologie est pour certain un sacerdoce, elle est pour d’autres l’occasion de recherche de profits faramineux. L’association n’a pas échappé à ces problèmes éthiques. Peu à peu, elle s’est trouvée divisée entre ceux qui œuvraient dans le seul intérêt de la science et des malades, et ceux qui voulaient en profiter financièrement.

Mettant un terme à cette situation, l’association COBRA est devenue CIRIS et le laboratoire CERBIOL a été fermé en 1996. Sylvie BELJANSKI (fille de Mirko BELJANSKI), qui voulait que les découvertes de son père ne tombent pas dans l’oubli et que les demandes des malades soient satisfaites, a alors organisé la fabrication et la diffusion des extraits Beljanski depuis les Etats-Unis où elle était installée.

En 1994, une nouvelle structure, majoritairement composée de malades reconnaissants, a été créée en France sur des bases saines et éthiques, le CIRIS. En 1997, Gérard WEIDLICH, premier malade du SIDA ayant bénéficié des extraits BELJANSKI, libéré de ses obligations professionnelles, a pu se consacrer à plein temps à la présidence du CIRIS. Grâce à sa détermination et à celle d’un conseil d’administration tout aussi rigoureux, notre Association a vite grandi.

Notre partenariat avec la Fondation BELJANSKI (CIRIS contribue au financement de la recherche et des essais cliniques menés par des universités américaines reconnues à la demande de la fondation) a permis la poursuite aux Etats-Unis des travaux de Mirko BELJANSKI après son décès en 1998. Aujourd’hui, les unes après les autres, les publications scientifiques américaines confirment ses découvertes.

Après le décès de Gérard terrassé par une embolie en 2007, son épouse Pierrette WEIDLICH accepte la lourde charge de la présidence de l’association, afin que celle-ci perdure dans l’intérêt scientifique, médical et des malades.