Témoignage du cancer du sein chez un homme

Cancer du sein chez un homme

Le 9 décembre 2005, je découvre une grosseur au sein gauche. Dans les meilleurs délais, je vais rechercher un diagnostic par échographie et biopsie.

Le verdict sera : carcinome canalaire infiltrant et mon médecin traitant proposera l’ablation associée à des séances de chimiothérapie et de radiothérapie.

Après réflexion et comme cela ne me convient pas, je décide de consulter, en février 2006, un autre médecin dont on m’avait loué les qualifications et l’ouverture d’esprit car je fuis les incompétents.

Ce docteur très humain me recommandera le traitement BELJANSKI associé à une cure de Breuss. Il me prescrira des analyses très complètes. Je commencerai les produits Beljanski de Natural Source International Ltd aux USA le 11 février avec une posologie de 18 gélules par jour en 3 prises de 6 gélules, 1/2 heure avant les repas 2 PAO V FM + 2 ROVOL V + 2 GIN- KGO.

Le 14 février, je commence une cure de Breuss alors que je pèse 85 kg. Elle durera 21 jours et je vais perdre 10 kg. Je reconnais qu’il s’agit là d’une épreuve mais elle n’est pas insurmontable.

Je reprends une alimentation normale et mon nouveau médecin va me prescrire une cristallisation sensible qui va confirmer l’arrêt du processus malin.

Pour compléter le traitement BELJANSKI, mon médecin préconise des injections sous cutanée d’extrait de gui (viscum album).

Je tiens un véritable tableau de bord quotidien des paramètres que j’estime importants et tout va bien. Je réduis les gélules BELJANSKI, en novembre 2006, à 9 par jour (3 de chaque 3 fois par jour).

Dans le cadre du décodage biologique de ma maladie, j’ai écrit 250 pages et ça m’a fait du bien.

Moralement et physiquement ça va très bien. La tumeur s’est nécrosée sous la peau et elle est devenue toute dure. Je pense laisser les choses en l’état car cela ne me gêne pas spécialement et je n’envisage pas de recourir à la chirurgie pour l’enlever car il y a toujours des risques…

Après avoir pris ma santé en mains et comme j’aime rendre service, je parle de M. BELJANSKI quotidiennement autour de moi.

C’est ma forme d’aide aux malades et de participation à la reconnaissance de ce grand savant. Le dernier examen de contrôle obtenu par une cristallisation sensible le 17 avril 2007 donne le résultat suivant : pas de signe manifeste de malignité.

Etant très actif, cette tumeur me gênant physiquement et aussi moralement, je décide en accord avec mon médecin, au mois de juin 2007, l’ablation de cette tumeur. Rendez-vous pris pour le 9 juillet 2007.

Résultat de l’analyse de cette tumeur : tumeur circonscrite. Conclusion : absence d’adénopathie métastatique parmi les 6 ganglions examinés le 13 juillet 2007.

Le 13 juillet 2007 : scintigraphie osseuse corps entier : aucune image d’allure suspecte.

J’ai prévu, toujours en accord avec mon médecin, à partir du mois d’octobre de faire une cure avec les produits Beljanski, d’antioxydant, et de viscum album, ceci pour maintenir un terrain sain.

Je pense que le terrain est tout. Un changement d’attitude est nécessaire, tout comme une alimentation BIO, pratiquer les pensées positives, gérer ses émotions, écrire dès que l’on en sent le besoin.

J’évite toute médication chimique, leur ingestion brouille l’information cellulaire de façon agressive et brutale, désorganise progressivement le fonctionnement de la cellule et fabrique des déchets difficiles à éliminer.

Ceci fait maintenant 8 ans et je suis en pleine forme, je vis bien, je suis heureux.

Tout ceci, grâce aux produits Beljanski, la cure de Breuss et les infiltrations de viscum album. Mais aussi grâce à l’aide de mon épouse, Marie, de mon entourage et enfin à ma prise de conscience, car j’ai changé totalement ma façon de vivre.

J’ai changé mon hygiène de vie, ma façon de penser, c’est-à-dire plus de pensées négatives, que de bonnes pensées, des pensées positives. Également la nourriture, que du bio et je cultive moi-même mes légumes. Ceci apporte deux satisfactions : la première, une nourriture saine, la deuxième une satisfaction personnelle et enfin un exercice physique très bénéfique pour ma santé.

Mes fréquentations ont changé également. Je n’accepte plus les réflexions négatives. La vie actuelle est difficile pour une majorité de gens, nous sommes dirigés par la peur.

Il faut réagir ; il faut savoir dire non et prendre son avenir et sa santé en main.

Ne plus être sous l’emprise de la médecine actuelle et de tous ses effets secondaires.

La vie est faîte pour être belle, nous la rendons invivable tout simplement parce que nous refusons de voir la vérité, dans l’Amour, mais l’Amour avec un grand A.

Guérir, c’est merveilleux, mais plus encore, la qualité de vie que l’on peut se donner pour obtenir cette guérison, notre bonheur, le bonheur de nôtre entourage, est inestimable.

Pour moi, le plus beau cadeau que la vie m’a fait, c’est mon cancer, lui seul m’a permis cette transformation en moi. Je vie une seconde vie riche avec beaucoup de bonheur.

Pourquoi, devez-vous dire ?
Tout simplement que ce cancer m’a fait comprendre que la vie ce n’était pas simplement mon bonheur, ma joie, mais bien plus encore : c’est aussi le bonheur, la joie des autres, des gens qui souffrent qui sont tout simplement nos semblables.
C’est pourquoi je suis rentré au C.I.R.I.S, bénévolement en tant que membre actif. Surtout, les actions que nous menons sur le terrain m’enrichissent énormément.

C’est pour moi ma façon de remercier Mirko BELJANSKI, grâce à lui, je connais aujourd’hui une vie merveilleuse.

A 74 ans, je connais un grand bonheur. Voir les gens reprendre confiance en la vie, réagir, sourire, quoi de plus beau ?

C’est le plus beau cadeau que l’on peut recevoir !
Il faut être conscient que nous avons tout en nous pour nous guérir.

Si la maladie vient en nous, c’est par Amour, pour nous prévenir d’opérer un changement de pensées et de comportement.

Tout ce qui nous arrive dans la vie, c’est un don de la vie pour avancer. Si nous savons écouter notre corps, lui seul sait nous mettre en garde.

Les seules choses qui peuvent nous empêcher de réagir, sont celles contre lesquelles nous nous battons tous les jours : notre mental, notre égo. Les problèmes qui nous arrivent ne sont pas là pour nous barrer la route, mais simplement pour nous libérer. C’est par l’amour que la maladie cherche à nous guérir et non par un état de peur.

Etre libre, c’est être avec nous-même. Je dis OUI à la vie, OUI et encore OUI.

Il existe la récidive, c’est une bombe à retardement, c’est pourquoi, tous les ans je fais ma cure avec les produits Beljanski, pour entretenir un terrain sain et mettre toutes les chances de mon côté.

Ceci permet de recouvrer l’état de santé que nous avions avant la mise en place de la maladie.

Merci à Mr. Mirko BELJANSKI. Toute mon admiration et tout mon respect à Monique et Sylvie BELJANSKI pour leur combat.

Également, tout mon respect et toute mon aide à Pierrette WEIDLICH, notre présidente.

Merci de bien vouloir me lire et je me permets de vous dire que tout le monde mérite le bonheur.

Venez nous rejoindre, le C.I.R.I.S est une grande famille qui œuvre pour le bonheur de tous.