Témoignage de Josette VUILLAUME: Cancer du colon

27 ans de recul

En avril 1992 j’ai 46 ans.

Après une longue période de stress, de problèmes affectifs, un manque de magnésium, de la fatigue, des selles irrégulières… je passe une coloscopie, sur ordre de mon médecin traitant. Le verdict tombe : cancer du colon gauche sans atteinte ganglionnaire. L’opération est programmée 72 heures après la coloscopie. On enlève la tumeur et une vingtaine de centimètres du colon. Le chirurgien ne juge pas utile de faire un traitement : c’était le protocole à l’époque.

Je reprends mon activité mais en novembre 1994, les symptômes réapparaissent (fatigue, sang dans les selles…).

Je consulte et exige une nouvelle coloscopie. Le résultat est le même que la première fois. Il y a donc récidive sur la cicatrice, tumeur du même type qu’en 1992: ré-opération et à nouveau, ablation d’une partie du colon. Après cette deuxième intervention, le chirurgien et le cancérologue me proposent, mais ne m’imposent pas, une chimiothérapie de prévention pendant 6 mois à raison d’une séance d’une heure environ par jour, pendant une semaine toutes les trois semaines : soit 30 séances au total.

Après beaucoup de questions de ma part sur les effets secondaires, le cancérologue me précise que je ne perdrai pas mes cheveux, que les nausées seront très rares et que le problème de récidive devrait être nul dans 80 % des cas, mais qu’il reste toujours 20% de doute.

Je dois donner une réponse très rapidement. Je me donne deux jours de réflexion et j’accepte avec réticence ce traitement que je commence tout début janvier 1995 pour terminer en juin. C’est vrai, je ne perds pas mes cheveux, mais pour les nausées, j’en ai tout le temps, quand elles commencent à disparaître, je re- pars en séance de chimio pour une semaine… le traitement terminé, j’ai maigri de 10 kg.

En juillet 1995, je rencontre, un peu tard (mais il n’est jamais trop tard !) un ami qui me parle des produits Beljanski et d’un livre : « La santé confisquée ». Comble du hasard, ce livre fait partie de ma bibliothèque, je l’ai acheté sur les conseils d’un médecin curiste du Sud-Ouest bien des années auparavant mais à l’époque je l’ai parcouru sans trop d’attention… je n’étais pas concernée par la maladie…!

Je relis donc ce livre avec plus de sérieux et je prends contact avec le médecin conseillé par cet ami, pour éviter ces 20% d’échec annoncés par le cancérologue.

Je m’informe donc des produits Beljanski et sur ses conseils, je prends 6 Pao V®+6 Rovol V®+6 Ginkgo® par jour et deux fois par semaine une dose de ReaLBuild®. Le ReaLBuild® a été pris pendant 6 mois, les autres gélules pendant 4 ou 5 ans et depuis je continue tous les jours 2 ou 3 Pao V FM® et Rovol V®. Les examens pratiqués régulièrement les premières années sont espacés maintenant, voire abandonnés par le cancérologue.

Mais de ma propre initiative, je fais tous les 3 ans une coloscopie, une échographie et une prise de sang pour vérifier les marqueurs ACE et CA 19.9.

Tous les examens sont à ce jour très bons. Depuis le 1er juillet 2004, je profite d’une retraite qui je l’espère sera longue.

Je jardine, je bricole, j’entretiens ma maison, je pratique le yoga régulièrement… en un mot: je vais bien.

La coloscopie de février 2012 était sans problème, la prochaine est prévue pour octobre 2015. L’analyse de sang (CA 19,9 et ACE) faite en avril 2015 était normale ainsi que l’échographie abdominale et la radio des poumons (février 2015), je continue toujours en dose de prévention les produits Beljanski Pao V® FM, Rovol V® et aussi de temps en temps je prends du ReaLBuild®.

Je pense que grâce aux produits BELJANSKI, aux anti-oxydants, aux probiotiques, j’ai évité ces 20% d’échecs.

La coloscopie de Mai 2016 était sans problème, la prochaine est prévue pour 2021…

Les résultats de l’échographie abdominale réalisée en Mai 2017 sont satisfaisants.

L’analyse de sang (CA 19,9 et ACE) faite en octobre 2018 est normale.
Je continue en dose préventive les produits Beljanski (Pao V® FM et Rovol V®) ainsi que ReaLBuild® qui remonte mon taux de plaquettes qui a tendance à être bas.

Merci encore à toutes ces personnes qui m’ont fait connaître les produits Beljanski et surtout un grand MERCI à Monsieur et Madame BELJANSKI, à toute l’équipe du CIRIS que je soutiens.