Témoignage cancer taux de mon PSA est de 10,1

En avril 2006, lors de mon contrôle sanguin annuel, le taux de mon PSA est de 10,1; depuis 3 ans il était toujours normal. Mon médecin traitant me met alors en relation avec un urologue niortais, début mai. Celui-ci pratique une biopsie prostatique et me fait également passer une scintigraphie (radio des os).

Résultat : à 70 ans et demi, adénocarcinome cancer prostatique de score V de gleason donc bien différencié identifié sur la foi d’un PSA qui s’est élevé dans l’année de 10ng/mg alors qu’il était de 4.5 (normal) un an auparavant.

En résumé, sur 16 prélèvements des biopsies prostatiques, un seul présente une infiltration par un score V de gleason sur 1 mm; la lésion est classée T2a au TR.

L’urologue niortais, après concertation avec deux collègues, me propose l’ablation de la prostate en me précisant bien tout ce qui pouvait en résulter. Je lui demande réflexion car je pensais aux désagréments (incontinence, absence d’érection).

Nous sommes en juillet 2006 et en rencontrant un ami poitevin, je lui fais part de mon problème. Celui-ci, en élevant la voix me conseille de ne pas donner suite en me disant qu’un de ses parents parisiens prenait depuis plus de 10 ans des pro- duits «américains».

En appelant celui-ci, je découvrais le nom de BELJANSKI ; par chance une réunion annuelle avait lieu à Saintes en septembre. Je m’y rendais avec ma compagne et nous étions rapidement convaincus par les témoignages des présents des bons résultats des produits Beljanski que je commandais sans plus attendre PAO V FM – ROVOL V – REAL BUILD et GINKGO. La rencontre à Saintes d’un ami d’école primaire, les témoignages de personnes présentes et la pugnacité de feu Gérard WEIDLICH m’avaient emballé.

Toutefois, pour être plus sûr du résultat et ne plus entendre parler de ce cancer comme je l’espérais, j’avais la possibilité de pouvoir rencontrer un professeur de l’Hôpital Rangueil à Toulouse qui me confirmait que je pouvais, sur le plan chirurgical me diriger vers une curiethérapie interstitielle.

Tout en prenant les produits Beljanski dont j’ai parlé ci-dessus, le 18 décembre 2006, j’étais au CHU de Poitiers pour qu’un docteur, très réputé dans son domaine, me fasse une curiethérapie (injection par voie naturelle d’implants radioactifs). Entré le 17, curiethérapie subie le 18 à 13h, je rentrais à Niort le 19 décembre 2006 et me retrouvais à la maison sans le moindre problème.

Par contre et c’est ici que j’insisterai sur les produits Beljanski, les deux confrères, si je puis dire, c’est-à-dire deux autres patients qui ont subi le même jour des curiethérapies ont eu des réactions désagréables, à leurs dires. Depuis 2008, mon taux de PSA est de 0,1. Pas de problème ; je ne peux que recommander les produits Beljanski et je ne manque surtout pas de le faire dans mon entourage lors de rencontres fortuites.

Sans ce scientifique en biologie à temps, je serais actuellement opéré de la prostate, je n’aurais plus d’érections naturelles, serais peut- être incontinent ou aurais des fuites donc je serais traumatisé.

Sans les produits, en irradiation, j’aurais été sûrement touché par les effets secondaires, alors que je suis parfaitement comme avant ma maladie.

Si j’ai été un peu long, c’est pour mieux vous aider.

En conclusion, Merci Mirko et sa famille, merci Gérard et Pilou qui m’ont mis sur le rail… vous avez guidé mon combat et je me sens heureux d’avoir été capable de me prendre en mains, d’avoir réussi cet infernal parcours…

Aujourd’hui, cela fait 11 ans que je suis en rémission totale, les PSA sont régulièrement entre 0,5 et 1 ng. Je prends 4 traitements annuels sur 15 jours, PAO V FM et ROVOL V, ma forme est intacte.