Témoignage Allergies traité avec les extraits naturels Beljanski

J'ai 29 ans. Jusqu'à mes 21 ans, je menais une vie normale. En octobre 2002, apparaît un œdème au pied gauche. Le médecin du travail m'adresse à mon généraliste pour une allergie alimentaire. Ce dernier me fait une piqûre et me renvoie chez moi. Une semaine plus tard, je refais un œdème, au doigt cette fois. Je suis alors hospitalisée par le docteur G. à Poitiers, allergologue, pour une journée de tests. Effectivement, elle révèle de nombreuses allergies et intolérances : aux aliments (fruits exotiques, lait, céleri, châtaigne,...), aux médicaments (aspirine, anti-inflammatoires, certains antibiotiques...), à la lessive en poudre...

Pour ce médecin, ce qui a tout déclenché, c'est un choc psychologique, sur un terrain favorable aux allergies, elle me dit que les symptômes n'iront qu'en s'aggravant. Mon cas est sérieux et compliqué parce que mes allergies sont croisées, et le danger de rencontrer une molécule à laquelle je suis allergique dans les aliments composés est grand. {ar exemple : la molécule du ficus, que l'on trouve dans une arbre, une plante, la figue, ...

Je suis un premier traitement, mais les allergies persistent.

En 2003, je prends de l'advil, prescrit pour une tendinite. Le lendemain la réaction est violente, un oedème réapparaît. L'allergologue finit par poser un diagnostic plus précis : allergie sévère au latex (parmi d'autres).

Cette allergie au latex est lourde de conséquence : problèmes de vue pouvant aller jusqu'à la cécité (obligation de porter des lunettes neutres pour éviter les projections dans les yeux), la peau est très fragilisée et je risque un cancer de la peau (le soleil m'est totalement interdit, je dois porter des gants sans latex pour protéger mes mains...), baisse des défenses immunitaires, risques de mutations génétiques...

Je suis caissière dans un supermarché, et les particules de latex qui se dégagent du tapis quand je passe les articles me rendent malade.

Malgré des traitements plus forts qui me font dormir (anti allergiques et anti urticaire), je déclenche un urticaire géant et suis hospitalisée. A partir de ces évènements, je suis hospitalisée en cancérologie une journée tous les trois mois (mesure des tâches sur le corps, surveillance de la pigmentation de la peau, IRM, analyses de sang...). Le médecin m'annonce que le risque est de faire un urticaire géant ou un oedème dans la nuit et de ne pas me réveiller.

Mon état de santé se dégrade pour arriver, en 2006, à être malade 3 semaines par mois ( bronchites, angines... rhumes en continu, nombreuses démangeaisons). Je suis fatiguée en permanence, je ne parviens plus à me lever le matin, je déprime, mes défenses immunitaires sont au plus bas, et le risque d'urticaire géant menace mes jours à tout moment. Je dois me déplacer avec la liste de mes allergies sur moi pour éviter qu'un simple examen médical avec des gants en latex ne mette mes jours en danger. Sur

une échelle d'allergie de 1 à 6, j'étais à 4 en permanence.

A chaque nouveaux tests, on découvrait de nouvelles allergies.

C'est à cette époque que mon grand père rencontre Mme GENAIS (témoignage dans ce recueil) qui lui raconte son histoire et lui parle des produits BELJANSKI. Peu de temps après, ma soeur se trouve à acheter le canapé de Gérard WEIDLICH et me ramène la documentation sur ces traitements.

Après le pique-nique à Saintes en septembre 2006, je consulte un médecin qui m'indique la posologie pour les produits BELJANSKI. Il préfère augmenter progressivement les doses pour éviter tout choc allergique (même peu probable). Je prends donc 1 gélule de Pao pereira par jour pendant 2 semaines, puis je passe progressivement à 2, puis 3 gélules par jour... jusqu'à arriver à 10 par jour. Je prends alors, également, 2 doses de fragments d’ARN par semaine et un traitement homéopathique pour le terrain allergique.

J'ai constaté très rapidement que mes défenses immunitaires sont remontées, la fatigue a disparu, je n'étais plus malade, et je supportais enfin le soleil.

J'ai depuis essayé d'arrêter le traitement BELJANS- KI : aussitôt le rhume revient et je ressens tout de suite des difficultés à me lever le matin. Même chose quand je diminue les gélules, je tombe malade.

Compte tenu des résultats, j'ai décidé d'arrêter tous les autres traitements (anti allergiques...), je ne prends plus que les produits BELJANSKI depuis plus d'un an, et je vais très bien. Je prends 6 gélules de PAO V FM et 1 REAL BUILD par semaine. J'adapte le traitement en fonction de mon état de santé, étant bien consciente que je risque de devoir continuer ce traitement à vie. Je remange même de la banane, de l'avocat, auxquels je suis pourtant allergique, je peux me faire plaisir !

Je tiens à donner une suite à mon témoignage d'il y a deux ans sur lequel j'expliquais mes problèmes de santé de l'époque. En effet, des allergies diverses se manifestaient de différentes façons : urticaire géant, oedème, finissaient par un séjour à l'hôpital et provoquaient des complications autres pour ma santé qui menaçaient ma vie.

Aujourd'hui, et cela depuis maintenant huit ans je vais très très bien à tous points de vue (santé physique et psychologique), j'ai même donné naissance à un petit garçon le 12 février 2010.

Ma grossesse a très mal débuté, j'ai été très malade (perdu 6 kilos le premier trimestre) ce qui m'a empêché de prendre les produits beljanski comme à mon habitude.

Puis à quatre mois, une sciatique (on m'a dit que c'était la maladie des femmes enceintes...) toujours pas de Belanski puis au cinquième mois, j'allais un peu mieux et j'avais envie d'aller encore mieux !!! Alors j'ai repris les produits et j'ai persisté!!

Et oui ça n'allait que mieux, des nausées mais pas de vomissements, dans le courant de mon cinquième mois mon col s'était modifié et ouvert légèrement alors j'ai doublé les doses (20 pao par jour, 2 real build par semaine et 4 rovol) et ma grossesse a continué à se dérouler jusqu'au huitième mois où mon bébé était positionné très haut et ses pieds "m'écrasaient l'estomac" si je puis dire, et les brûlures d'estomac étaient très douloureuses et très régulières mais j'ai persisté.

J’ai terminé ma grossesse à 9 mois et une semaine sans aucune nouvelle modification de col ni ouverture avec un bébé très remuant et en pleine forme mais un accouchement déclenché puisqu'il était bien au chaud et ne voulait sortir !

Résultat, 20 kilos de perdus au total après accouchement (en surpoids avant grossesse : 30 kilos environ), un enfant en pleine forme qui progresse de jour en jour. Il n'a que quatre mois mais il gazouille énormément, il se tient debout pendant plusieurs minutes sans se fatiguer (depuis qu'il a deux mois), se tient assis et attrape tout ce qu'il peut. Il n'a à l'heure actuelle aucun vaccin et n'a jamais été malade (même pas un petit rhume...).

Aujourd'hui, il fait sa première dent et mis à part le fait d'avoir les joues un peu rosées, il n'a ni fièvre ni pleurs de douleur et cause toujours autant...

Je tiens à remercier aujourd'hui l'association CIRIS et tous ses membres, ainsi que la famille BELJANSKI car grâce à toutes ces recherches et les produits, je suis aujourd'hui en pleine forme et j'ai un petit bébé adorable et en excellente santé au grand bonheur de ses parents !!!

Mon souhait aujourd'hui est que mon mari prenne ces produits (il travaille dans le nucléaire et est contaminé tous les jours) ainsi que tout le monde et qu'on réalise le bien de ces produits pour tous, pour tous les âges et toutes formes de maladies !!

MOI J'Y CROIS !!!!