La métastase est la propagation d’une tumeur ou d’un cancer à des parties éloignées du corps à partir de son site d’origine. Elle est difficile à maîtriser du fait de sa propagation non spécifiée. Pour réussir à coloniser une zone éloignée du corps, une cellule cancéreuse doit accomplir une série d’étapes qui échappent aux examens cliniques.

Les étapes de la métastase

Les étapes de la métastase sont :
– séparation de la tumeur primaire ;
– invasion à travers les tissus autour de la lésion initiale et pénétration de leurs membranes basales ;
– l’entrée dans les vaisseaux sanguins et la survie dans le sang : la propagation au niveau des vaisseaux sanguins est appelée propagation hématogène ;
– entrée dans les vaisseaux lymphatiques ou la cavité péritonéale : la propagation au niveau des canaux lymphatiques ou propagation lymphatique ;
– atteinte aux organes éloignés comme les poumons, le foie, l’os du cerveau, etc.
– formation d’une nouvelle lésion avec de nouveaux vaisseaux sanguins alimentant la tumeur (la formation de nouveaux vaisseaux sanguins est appelée angiogenèse).
Pendant tout ce temps, les cellules cancéreuses doivent éviter d’être tué par le système immunitaire naturel du corps.

Pour éviter une propagation dans tout l’organisme, il est impératif de stopper au plus vite cette diffusion. C’est pourquoi il est vivement recommandé d’incorporer au traitement les extraits issus des recherches du Dr ès Sciences Mirko beljanski dès l’annonce d’un cancer, et à plus forte raison si ce cancer a déjà métastasé. Les études récentes poursuivies aux US ont confirmé que les extraits Beljanski sont sans aucun effet secondaires, actifs seuls ou en association avec la plupart des médecines conventionnelles et permettent de mieux supporter les effets secondaires des chimiothérapies et ce quelque soit le degrés d’avancement du cancer.

Les voies de la métastase

Il existe quatre voies possibles de propagation du cancer :
– la propagation par les canaux lymphatiques favorisée par les carcinomes ;
– la propagation par les vaisseaux sanguins favorisée par les sarcomes ;
– la propagation par les cavités corporelles ; les cellules cancéreuses germent sur le péritoine, pleural, ou péricardique.

La transplantation du cancer se produit par le transport de fragments de cellules tumorales via des aiguilles ou des instruments chirurgicaux à d’autres parties du corps pendant la chirurgie et les procédures de diagnostic.

La voie actuellement privilégiée pour expliquer la propagation des métastases repose sur la théorie des cellules souches, cellules filles des cellules cancéreuses et qui porteraient en elles la résistances à la chimiothérapie.

Pourquoi les métastases sont-elles dangereuses ?

Tous les cancers ont tendance à métastaser, la métastase est d’une grande dangerosité, la plupart des décès dus au cancer sont liés à des cancers métastaseés. Dans la plupart des cas, les patients cancéreux avec des tumeurs localisées ont une meilleure chance de survie que ceux avec des tumeurs métastatiques.
De nouvelles études montrent que 60% à 70% des patients ont initié le processus métastatique au moment du diagnostic. En outre, même les patients qui n’ont pas de signe de propagation de la tumeur au moment du diagnostic présentent un risque de maladie métastatique et doivent être traités en conséquence.

Métastase et organes sensibles

La métastase est une des caractéristiques de la malignité ou du cancer par opposition à une tumeur bénigne. La plupart des tumeurs et autres néoplasmes peuvent métastaser. Le degré et la capacité à se propager, varie selon les différents types de tumeurs. Par exemple, le carcinome basocellulaire se propage rarement.
Certains organes sont plus enclins que d’autres à la métastase des tumeurs primaires. Cela a été discuté pour la première fois par Stephen Paget ; il y a plus d’un siècle.
Par exemple, les os sont des sites privilégiés du cancer de la prostate. Le cancer du côlon se propage au foie, le cancer de l’estomac peut métastaser aux ovaires appelée tumeur de Krukenberg.
La théorie stipule que les cellules cancéreuses survivent difficilement en dehors de leurs suites primaires. Pour se propager, ils doivent trouver un emplacement avec des caractéristiques similaires. Par exemple, les cellules cancéreuses du sein ont besoin d’ions calcium provenant du lait maternel pour proliférer. Ainsi, ils préfèrent les os comme site de propagation, car les os sont riches en calcium. Le mélanome malin favorise les mélanocytes et les nerfs et peut donc se propager au cerveau puisque le tissu neural et les mélanocytes proviennent de la même lignée cellulaire de l’embryon.

 

 

Traitement des métastases

La chimiothérapie et radiothérapie détruisent les cellules cancéreuses, mais pas les cellules souches. En revanche des études récentes effectuées à l’Université du Kansas sur l’efficacité du pao pereira et du rauwolfia vomitaria ont confirmé que ces deux extraits sont capables de détruire les cellules souches cancéreuses. Pour cette raison, il est vivement recommandé d’associer ces extraits à tout traitement conventionnel du cancer et d’effectuer des cures annuelles de 2 mois, même lorsque le malade est considéré “en rémission”.