Comment se protéger des effets secondaires des radiothérapies ?

<img src=“image.jpg” alt=“ginkgo biloba ” title=“image tooltip”>

Comment se protéger des effets secondaires immédiats ou différés des radiothérapies, si souvent prescrites dans les soins conventionnels du cancer ? Cette question, le professeur Mirko Beljanski voulait y répondre et il a mené de longues recherches avant de parvenir à isoler une molécule de l’arbre appelé ginkgo biloba. L’efficacité de l’extrait de ginkgo biloba Beljanski a été prouvé par une étude scientifique et confirmé par les résultats obtenus sur les personnes sous radiothérapie.

Une question motivait Mirko Beljanski : comment protéger des effets secondaires les nombreux malades soignés par les soins conventionnels du cancer parmi lesquels les radiothérapies ? En effet, l’irradiation ne touche pas que les zones à soigner mais affecte souvent les parties du corps voisines de celles irradiées et perturbe le fonctionnement des cellules. Même si les radiothérapies modernes sont de plus en plus conçues pour réduire l’incidence et la gravité des dommages, la fibrose des tissus situés entre la zone du corps exposée aux rayons et la tumeur ciblée, reste un problème majeur, en particulier pour les cancers de la tête et du cou.

L’Institut national du cancer (INC) précise sur son site les multiples effets secondaires auquel il faut s’attendre, variables selon la partie du corps irradiée (cerveau, sein, intestin…). Certains de ces effets se manifestent rapidement mais d’autres apparaissent longtemps après les irradiations (https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Radiotherapie/Effets-secondaires/Effets-secondaires-generaux)

Le gingko biloba, seul arbre à résister à la bombe d’Hiroshima

<img src=“image.jpg” alt=“Le gingko biloba, seul arbre à résister à la bombe d’Hiroshima” title=“image tooltip”>

Dans sa volonté de trouver une solution, Mirko Beljanski s’est intéressé au ginkgo biloba quand il a appris que six de ces arbres poussant à Hiroshima, à quelques kilomètres du lieu où a explosé la bombe atomique en 1945, ont survécu à l’explosion et repris leur croissance sans mutation génétique. Il a émis l’hypothèse que l’arbre devait contenir une molécule protectrice de la radioactivité. Après bien des recherches, il est parvenu à isoler cette molécule dans les feuilles de l’arbre, au stade où elles deviennent dorées. Ces recherches ont donné lieu à une publication scientifique : https://www.beljanski.org/engl/beljanski-publications/mirko-beljanskis-publications/127-human-skin-fibrosis-rnase-search-for-a-biological-inhibitor-regulator/

L’extrait Beljanski de ginkgo biloba protège les cellules irradiées

L’extrait Beljanski de Ginkgo biloba pris pendant et après l’exposition aux radiations protège, prévient et même inverse -certains vont même jusqu’à dire « guérit » – la fibrose et rétablit le mécanisme cellulaire perturbé par l’irradiation. 

Ainsi, une malade explique comment une fibrose provoquée par une irradiation d’une tumeur du sein, impossible à cicatriser malgré des années de soins, a été guérie par cet extrait https://www.beljanski.info/temoignages/temoignages-cancer-du-seins/temoignage-cancer-du-sein-extraits-beljanski-suite-a-seances-de-rayons/.

Comme l’indiquait Mirko Beljanski, les données montrent que « les fibroses de la peau induites par les radiations peuvent être atténuées ou même supprimées in vivo par un régulateur biologique » tel que celui trouvé dans l’extrait de feuille dorée du Ginkgo.

Le mécanisme d’action de cet extrait est expliqué sur le site de la Fondation Beljanski https://www.beljanski.info/mirko-beljanski-et-le-ginkgo-biloba/

Attention : l’extrait Beljanski de ginkgo biloba est très différent des extraits du même arbre que l’on trouve sur le marché, dont certains sont critiqués aujourd’hui, et qui ont surtout pour objectif d’agir sur la circulation sanguine.

D’autre part, les travaux de Mirko Beljanski ont porté également sur les autres effets secondaires des radiothérapies tels que les perturbations du système immunitaire. L’extrait de Pao Pereira Beljanski https://www.beljanski.info/pao-pereira/ et les fragments d’ARN appelés Real Build https://www.beljanski.info/les-fragments-arn/ permettent de lutter efficacement contre ces autres effets secondaires.