L’adénopathie est un élargissement d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques. Ce sont les glandes en forme de haricot qu’on trouve dans le cou, les aisselles, la poitrine, l’aine et l’abdomen.
L’adénopathie peut survenir dans une seule partie du corps, dans ce cas on parle d’adénopathie « localisée » . Si elle est présente dans deux ou plusieurs zones du corps, on parlera ainsi d’adénopathie « généralisée » ou celle qui affecte les ganglions lymphatiques du cou ; appelée ganglions lymphatiques cervicales.

Physiopathologie

Les substances présentent dans l’espace interstitiel, y compris les micro-organismes infectieux, les antigènes et les cellules cancéreuses, pénètrent dans les vaisseaux lymphatiques pour former un liquide lymphatique.
Ce fluide est filtré par les ganglions lymphatiques, qui élimine ces substances au fur et à mesure que le fluide circule vers la circulation veineuse centrale. Ce processus de filtrage présente des antigènes aux lymphocytes présents dans les ganglions. La réponse des lymphocytes à cette présentation de l’antigène implique une prolifération cellulaire, qui peut conduire à une hypertrophie des ganglions. Ceci est appelé l’adénopathie réactive.
Les microorganismes peuvent infecter directement les ganglions et provoquer une affection appelée lymphadénite, qui décrit une lymphadénopathie accompagnée de douleur et d’autres signes d’inflammation tels que rougeurs et sensibilité. L’adénopathie peut aussi être causée par la prolifération des cellules cancéreuses qui se logent dans les ganglions, qui fait grossir les ganglions ou se trouve être stimulé par tout autre infection pathogène.

Causes

L’infection est la cause la plus fréquente de l’adénopathie. Le système lymphatique est un composant du système immunitaire, connu pour résister aux infections pathogènes.
Au fur et à mesure que les cellules pathogènes ou des liquides toxiques s’accumulent dans le corps les ganglions lymphatiques réagissent pour les éliminer. Par exemple, si un patient a une infection du cuir chevelu, les ganglions lymphatiques à l’arrière du cou peuvent être élargis.
Si l’infection est présente dans la bouche ou les dents, les ganglions lymphatiques autour de la mâchoire peuvent être élargis. Cependant, l’adénopathie peut se produire dans tout le corps, ce qui est connu dans le cas de certaines infections virales telles que la varicelle. Celle qui survient en réponse à une infection virale se résout habituellement en une à deux semaines.
Les causes les plus graves de l’adénopathie comprennent certains cancers, qui peuvent provenir des ganglions lymphatiques ou s’étendre à d’autres parties du corps. L’adénopathie à la suite d’un cancer est rare. Une étude montre que sur plus de 2500 patients qui ont présenté une adénopathie, le cancer était la cause dans seulement 1% des cas.

Symptômes

Il est normal de sentir les ganglions lymphatiques sous forme de petits morceaux sous la peau, mais si une infection ou un autre problème est présent, les ganglions peuvent s’agrandir et causer douleur, sensibilité, rougeur et chaleur.
Selon la cause de la maladie, d’autres symptômes peuvent être présents, c’est notamment le cas de :
– courbatures
– fièvre
– perte d’appétit
– symptômes respiratoires tels que la toux ou la congestion
– fatigue
– faux de tête ou céphalée

Traitement

L’adénopathie est souvent inoffensive et se résout indépendamment, sans besoin de traitement. Si un traitement est utilisé, il est ciblé sur la cause de l’adénopathie, plutôt que sur l’adénopathie elle-même.