Cancer du sein traité avec la méthode Beljanski

CANCER DU SEIN : 43 ans de recul

“Suite à une intervention pour un cancer du sein droit en 1976, j’ai eu des séances de rayons qui m’ont laissé des séquelles de brûlures à vie sur la peau, avec des fibroses très douloureuses.

Je ne pouvais pas me toucher à cet endroit tellement les chairs étaient à vif. Et continuellement, les croûtes se reformaient, comme une plaie qui ne guérit jamais.

Quelques années plus tard : un cancer du rein, une intervention inévitable qui me pousse par la suite à refuser des soins imposés : ayant subi une première mutilation, j’avais parfaitement conscience des soins excessifs à venir.

C’est au cours de ce chemin que j’ai eu connaissance des travaux du Professeur BELJANSKI par l’intermédiaire de Gérard WEIDLICH.

Depuis que je prends du GINKGO, ma plaie s’est refermée, je peux toucher ma peau à nouveau, ma poitrine ne me fait plus mal.

Je regrette de ne pas avoir connu les produits BELJANSKI plus tôt.

J’ai maintenant 36 ans de recul, mais malheureusement une très douloureuse épreuve est intervenue concernant notre fille pour laquelle les produits BELJANSKI n’ont pas eu le temps d’agir…

Depuis, Gérard (1) et elle se sont retrouvés dans le royaume des cieux d’où nous espérons que leurs volontés de diriger une médecine plus humaine dans la guérison des maladies dites modernes apportera des résultats positifs. “

(1) Il s’agit de Gérard WEIDLICH, président de l’association CIRIS de 1997 à 2007.