VIH, Grippe, et la Mosaïque du Tabac (TMV)

Dans son brevet, « Antiviral Preparations », le Dr Beljanski montre que le composé actif de l’extrait de Pao pereira inhibe l’infection par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Le brevet fournit des données pour justifier cette affirmation à partir d’essais cellulaires et d’un essai clinique humain.

Les tests ont démontré que l’extrait réduit la « capacité infectieuse » du VIH. Dans l’essai clinique, les patients inscrits étaient séropositifs, mais la prise de l’extrait de Pao pendant un an a réduit la charge virale, rétabli des rapports normaux de lymphocytes T et renforcé leur système immunitaire. Aucun des patients n’a développé une déficience immunitaire plus grave (SIDA) et aucun n’a succombé à des infections secondaires de quelque nature que ce soit. L’extrait lui-même était bien toléré et sûr.

Dans un brevet antérieur principalement axé sur l’activité anticancéreuse, le Dr Beljanski a également montré que l’extrait est efficace contre le virus de la grippe, réduisant considérablement la congestion pulmonaire grâce à une « inhibition notable de la multiplication du virus de la grippe ».

Et au cours d’expériences avec des plantes, il a découvert que l’extrait de Pao inhibe la réplication du virus de la mosaïque du tabac (TMV). Ainsi, le Pao pereira fonctionne comme un antiviral dans les plantes et les animaux !

Qu’est-ce que ces virus ont en commun avec le Coronavirus ?

Le VIH, la grippe et le TMV sont tous des virus à ARN (par opposition aux virus à ADN) et cela semble être la clé de l’activité de l’extrait. En se liant et en bloquant la réplication des génomes viraux à ARN, l’extrait empêche la production de nouveaux virus et réduit ainsi les infections.

Il est à noter que le Coronavirus (COVID 19), est également un virus à ARN et nous pouvons spéculer que l’extrait de Pao pereira pourrait bien être actif contre ce nouveau virus. Bien sûr, il n’a pas encore été possible d’effectuer des tests, nous n’avons donc pas de données scientifiques. Pour l’instant, nous nous retrouvons avec une pensée provocatrice : l’activité potentielle anti-coronavirus du Pao pereira est cohérente avec son activité établie contre d’autres virus à ARN, y compris la grippe et le VIH.

Les données du brevet « Antiviral Preparations » montrant l’activité anti-VIH de l’extrait de Pao pereira révèlent également des effets anti-inflammatoires. Les niveaux de cytokines pro-inflammatoires TNFalpha et IL-6 ont été normalisés chez les patients séropositifs. L’extrait sert donc à la fois d’antiviral et de suppresseur de l’inflammation causée par l’infection virale.

Références :

Patent 08/196,164 PCT/FR93/00761. Antiviral Preparations. Beljanski M. 1994.

“Tolerance and Feasibility of a 12-Month Therapy Using the Antiretroviral Agent PB100 in AIDS-Related Complex Patients”. D.Donadio et al. Dtsch.Zschr.Onkol.26, 6 (1994).

Patent EP0059817A1 Serpentine, alstonine and sempervirine drugs for the specific inhibition of tumurous and cancerous cells.  Beljanski M., Bugiel J., 1982.