Témoignage leucémie aigue lymphocitaire

Ma femme, Marcelle D, 64 ans, est entrée pour examen au CHR de Bordeaux Haut Lévèque le 16/11/1988. Le lendemain après un diagnostic de “leucémie aigue lymphocitaire” elle commençait le traitement intensif de chimiothérapie dans le service du Pr. A. Broustet au G6 du CHR.

Son état n’était pas brillant, nourrie pendant plus d’un mois avec des petits pots pour bébé, des taux de leucocytes et de plaquettes très bas nécessitant de fréquentes transfusions du sang et de plaquettes.

Le Docteur C. de l’Ile d’Oléron nous avait averti que la remontée des leucocytes et des plaquettes serait spectaculaire et elle l’a ´té : en moins de quinze jours de 2600 U à 6600 U, les plaquettes de 30000 à 364000. Je vous joins le duplicata d’analyse vous confirmant le fait.

Stupéfaction dans le service du Professeur Broustet dont les pronostics jusqu’à cette date n’étaient pas des plus optimistes. A partir de la première prise des produits Beljanski, ma femme n’a eu besoin d’aucune transfusion de plaquettes ou de sang.