Témoignage d’une Leucémie avec auto-greffe

Atteint par un lymphome lymphoblastique (forme grave de leucémie) en juin 1987, j’ai été hospitalisé au CHU et traité par chimiothérapie comme cure principale suivie de plusieurs cures de consolidation.

Par la suite, j’ai opté pour une greffe de moelle osseuse plutôt que de continuer des chimiothérapies dont on ne pouvait me prédire la fin.

Pendant tout ce temps, j’ai utilisé en complément les formules du Professeur BELJANSKI.

Les Professeurs et médecins du CHU ont été surpris de voir à quelle vitesse mes globules blancs réapparaissaient, soit au 9ème jour après la greffe au lieu du 21ème habituellement, tant en France qu’aux Etats-Unis.

Ma sortie de l’hôpital est intervenue plus d’un mois avant les meilleures prévisions !! Le Professeur, chef du service d’hématologie est même venu me voir dans ma chambre stérile en me qualifiant de « Champion toutes catégories ». C’est dire la différence énorme entre ma réaction au traitement et celle des autres patients traités de la même manière mais sans l’appui de l’approche BELJANSKI.

Révélant aux spécialistes un an plus tard l’utilisation des formules de Mirko BELJANSKI en synergie avec les traitements officiels, la seule réponse fut : « Nous, on n’y croit pas ! ».

Début 2004, on me découvre des polypes dans le nez. Le spécialiste hospitalier me propose l’opération tout en me disant que les polypes réapparaissent très souvent.

Je décide alors de prendre du Rauwolfia vomitoria à la dose de 6 gélules par jour. Les polypes disparaissent rapidement sans adjonction d’aucun autre médicament. Cela rejoint l’expérience du Professeur Henri BOITEUX pour qui la repousse des polypes nasaux avait cessé lors d’un traitement par le Pao pereira.

Nous recevons régulièrement des coups de téléphone de personnes ayant des problèmes de santé importants. Ces personnes désirent savoir comment je me porte après 23 ans de recul et posent beaucoup de questions sur l’approche BELJANSKI. Ces échanges souvent très riches débouchent sur la surprise d’abord de me savoir en si bonne santé et sur de nouveaux espoirs quant à la résolution de leurs problèmes.

Nous sommes en Avril 2010, j’exprime ma profonde reconnaissance au Professeur BELJANSKI et à son épouse Monique, ainsi qu’à Pierrette WEIDLICH qui a repris le flambeau de Gérard à la présidence de l’association CIRIS.