Cancer du colon et de l’estomac syndrome de lynch ou hnpcc

Cancer du colon et de l’estomac syndrome de lynch ou hnpcc

Maladie déclarée en 1992 Témoignage confirmé en janvier 2013

Mars 1992 – Lors d’une coloscopie, découverte d’un adenocarcinoma liberkünien qui nécessitera une colectomie du colon droit. Le compte rendu histologique montre des emboles vasculaires, ce qui va entraîner une chimiothérapie de 6 mois.

Janvier 1996 – Suite à un contrôle annuel, découverte d’une tumeur gastrique de type stromale, le chirurgien effectuera une gastrectomie totale. Ce fut une grosse intervention avec des suites très difficiles.

Octobre 1996 – Un nouveau contrôle détecte un polype sessile qui n’est pas enlevable par coloscopie, donc à nouveau une colectomie subtotale est pratiquée.

Des recherches génétiques furent alors pratiquées, confirmant une anomalie génétique « Syndrome de lynch ou HNPCC (Hereditary Non Polyposis Colorectal Cancer) » qui prédispose au développement d’adénomes coliques à plus de 40 % des cas.

Juillet 1997 – Mes marqueurs ACE étaient en hausse, ce qui veut dire que le processus du cancer reprenait, et là mon chirurgien me propose une opération pour exploration, que je repousse à plus tard tellement j’étais faible (55kg). J’étais déjà condamné par le corps médical.

Quelques semaines avant, j’avais eu connaissance de l’approche BELJANSKI et j’ai commencé à prendre 9 gélules de Pao pereira 9 gélules de Rauwolfia vomitoria par jour. Mes ACE ont de ce fait baissé et lors de ma consultation suivante auprès de mon chirurgien, 3 mois après, celui-ci conclura qu’il n’était plus question d’opération.

Traitement Beljanski : Aucun effet secondaire

J’ai conservé cette posologie jusqu’en 2001 puis à doses réduites (4 gélules de Pao pereira et 4 gélules de Rauwolfia vomitoria).

Je peux vous dire alors que mon organisme les a absorbés sans aucun effet secondaire. Non toxiques, ces gélules m’apportent un grand confort dans mon état de santé. J’hésite actuellement à effectuer des coupures dans mes prises de ces compléments alimentaires du fait de ma mutation génétique.

Pour la première fois cette année, j’ai effectué une coupure de trois mois avec reprise le 1er juillet 2008 à raison de 3 gélules de Pao pereira et 3 gélules de Rauwolfia vomitoria par jour, ma santé continuant à être très satisfaisante après de tels problèmes.

Je suis scandalisé que ces formules ne soient pas autorisées sur le marché français, remboursés par la Sécurité Sociale, et qu’une seule minorité de malades en ont l’accès financièrement.

J’exprime ma profonde reconnaissance au Professeur BELJANSKI pour tous ses travaux réalisés qui ont permis de mettre au point ces précieuses formulations.

Nous avons eu la chance ma femme et moi, de le rencontrer en 1997 lors du pique-nique à Saintes et nous nous souviendrons toujours de cet homme d’exception, accessible et généreux.

Merci également à Pierrette WEIDLICH d’avoir accepté la présidence du CIRIS, association qui reste indispensable pour les malades de France et d’en assurer la pérennité.