Témoignage Autisme et fragments ARN

Je viens apporter mon témoignage avec mon mari, en ce qui concerne le Real Build, que nous donnons à notre enfant atteint d’autisme infantile, cela depuis novembre 2004. Nous pensons fortement que cette dosette qui a un effet réparateur au niveau cellulaire, contribue à l’amélioration de son état de santé.

Bertrand évolue considérablement. Il fait une scolarité normale, dans une classe « clis », à son rythme. Lorsqu’il parle, il fait des phrases tout à fait cohérentes, emploie les mots à bon escient, je dirai même qu’il nous surprend.

Pour preuves, il y a 9 ans, il était question de le mettre dans un centre, nous nous sommes opposés aux pratiques du pédopsychiatre, qui a dit que « l’on n’ en tirerait rien ! ».

A 12 ans, il a une bonne mémoire, ce qui est acquit le reste. Le 19 avril 2010, mon mari a rencontré le Professeur B. de Bordeaux qui lui a confirmé la nette évolution de Bertrand. Partout où nous l’emmenons, il se tient correctement. A le voir, on ne dirait jamais qu’il est autiste. Le week-end du 1er mai 2010, il a fait sa retraite en vue de sa profession de foi. Pour nous cela est un défi important à nos yeux.

Les neuros-médiateurs ne sont pas suffisamment efficaces pour permettre des acquisitions normales pour l’instant.

Bertrand évolue considérablement.

Il prend sa dosette de Real Build à raison d’une par semaine. Il suit le programme normal à tous les enfants pour la géographie et l’histoire. Il a appris des poésies, fait des problèmes, du français. Parfois ce n’est pas toujours facile pour lui. Il n’aime pas les échecs. Lorsqu’il veut écrire des phrases complètes, il écrit toujours phonétiquement mais nous le corrigeons afin qu’il comprenne mieux et assimile ses erreurs. Il est fier lorsqu’il nous fait part des félicitations qu’il a reçues. Il a la notion du temps, des jours, des dates même si elles sont proches ou lointaines. Actuellement, il est en 4ème à l’école Ste Marie, classe ULIS. Il apprend l’anglais, connaît l’heure. Il prend toujours sa dosette de RealBuild, une fois par semaine. Il sort très régulièrement avec nous dans les magasins pour faire les commissions. Il sait ce que représente l’argent pour payer, connaît la valeur des pièces et des billets.

Aujourd’hui, il est notre fierté, malgré ce lourd handicap que nous vivons journellement.