Le cancer de la prostate  est une  tumeur qui se développe  au niveau périphérique ou à l’intérieur de la glande. Cette tumeur progresse sous l’action, en particulier, de la testostérone produite par le testicule, il est de ce fait hormonodépendant.

Cancer de la prostate
DéfinitionSymptômesRechercheTraitementPrévention / récidive

Cancers du sein symptômes

cancer du sein en France

Comme pour la plupart des cancers, aucun signe ni symptôme ne sont ressentis aux tous premiers stades de la maladie. Les symptômes se manifestent quand la tumeur dans le sein est sensible à la palpation ou que le cancer s’est développé dans les tissus et organes contigus.

  • Tout le tissu du sein qui s’épaissit.
  • Une masse dure ressentie à l’aisselle ou dans le sein
  • Modification de l’aspect ou du  volume du sein
  • Sein devenant rouge et chaud
  • Transformation  du mamelon
  • Suintement, Ecoulement du mamelon parfois saignant
  • Douleurs ressentie dans les os
  • Perte de poids rapide
  • Nausées
  • Perte de l’appétit
  • Jaunisse
  • Difficultés à respirer
  • Toux persistante
  • Maux de têtes tenaces
  • Vision double (diplopie)
  • Fatigue musculaire

Diagnostique du cancer du sein

Consultation clinique

Vos antécédents de santé consistent en un bilan de vos symptômes, de vos facteurs de risques   et de tous les événements et troubles médicaux que vous auriez pu éprouver dans le passé.

Votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents personnels :

  • Symptômes qui laissent croire à un cancer du sein
  • Maladie du sein ou cancer du sein
  • Hormonothérapie substitutive (HTS)
  • Radiothérapie au thorax
  • Autres cancers qui font augmenter le risque de cancer du sein, dont le cancer de l’ovaire et le cancer colorectal

Votre médecin peut aussi vous poser des questions sur vos antécédents familiaux :

  • Cancer du sein chez vos parents proches
  • Facteurs de risque du cancer du sein
  • Autres cancers qui font augmenter le risque de cancer du sein, dont le cancer de l’ovaire et le cancer colorectal dans la famille proche

L’examen physique permet à votre médecin de rechercher tout signe de cancer du sein. Lors de l’examen physique, votre médecin peut :

  • Faire un examen clinique de vos seins, qui comprend les seins et les aisselles, à la recherche de masses, d’un épaississement ou d’un durcissement et de changements de la peau ou des mamelons;
  • Palper votre abdomen pour savoir si votre foie est plus gros que la normale (enflé);
  • Écouter vos poumons.

Mammographie

La mammographie utilise des radiations à faible dose pour générer des images du sein. Elle est accompagnée d’un examen clinique des seins. La mammographie permet aussi d’explorer une région anormale à l’occasion d’une biopsie. La multiplication de ces examens accumule des effets «radiation» et est donc à contrôler et limiter.

Échographie

Lors d’une échographie, ce sont des ondes sonores de haute fréquence qui produisent des images du sein. Elle permet de différencier une tumeur solide d’un kyste. Les médecins peuvent aussi utiliser l’échographie pour diriger l’aiguille à biopsie dans la zone à analyser. En présence d’un cancer du sein de stade avancé, une échographie peut permettre de savoir s’il y a des métastases, en particulier hépatiques.

Biopsies

Les biopsies permettent de diagnostiquer avec certitude la présence d’un cancer du sein. La biopsie prélève des échantillons de  tissu pour fin d’analyse anatomopathologique en laboratoire. Le compte rendu du pathologiste indique s’il y a présence de cellules cancéreuses dans l’échantillon et leurs particularités.

Biopsie à l’aiguille fine (BAF), une aiguille fine munie d’une seringue recueille un échantillon de tissu dans la tumeur. Elle confirmera  si la masse est une tumeur cancéreuse ou un kyste.

Évidement ganglionnaire axillaire permet d’enlever les ganglions lymphatiques de l’aisselle et de voir l’étendue de l’infestation cancéreuse.

Biopsie à l’emporte-pièce,  La peau et le tissu sous-jacent sont enlevés à l’aide d’un emporte-pièce. Elle sert à détecter un cancer inflammatoire du sein.

Biopsie chirurgicale, la masse tumorale ou la zone suspecte est excisée en partie ou complètement avec du tissu sain périphérique ou partiellement seulement.

Biopsie par forage, on utilise une aiguille creuse particulière pour prélever des tissus. Les médecins y ont recours pour prendre un échantillon dans une région suspecte du sein. Ils peuvent faire plusieurs prélèvements dans la zone détectée et recueillir les échantillons par aspiration.

Biopsie du ganglion sentinelle (BGS) permet d’identifier et d’enlever le ganglion sentinelle afin de savoir s’il contient des cellules cancéreuses. Le ganglion sentinelle est le premier ganglion lymphatique d’une chaîne ou d’un groupe ganglionnaire qui reçoit la lymphe provenant de la région qui entoure la tumeur. Le médecin enlèvera d’autres ganglions lymphatiques seulement si le ganglion sentinelle est atteint par le cancer.

Analyse du statut des récepteurs hormonaux

L’œstrogène et la progestérone sont des hormones qui favorisent la croissance tumorale. L’analyse du statut des récepteurs hormonaux permet de détecter si des récepteurs d’œstrogènes (ER) et des récepteurs de progestérone (PR) sont présents dans les cellules cancéreuses du sein. Ils viennent en aident aux décisions thérapeutiques.

Analyse du statut HER2

L’ErbB2 est plus connu sous le nom de HER2, ou HER2/ neu. HER2 signifie human epidermal growth factor receptor 2. C’est un gène oncogène qui a subi une mutation et peut ainsi induire la croissance d’une tumeur.

Analyses biochimiques sanguines

Les analyses employées pour établir le stade du cancer du sein sont les suivantes.

-Taux d’urémie et de créatininémie pour  connaître la qualité de fonctionnement des reins

-Taux d’Alanine Amino transférase (ALT) et de l’Aspartate Transaminase afin de connaître le fonctionnement du foie. Un taux élevé peut présager que le cancer métastase au foie.

-Taux de phosphatases alcalines pour savoir si le cancer est présent dans les os ou le foie.

Dosage des marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des substances que l’on trouve dans le sang, les tissus et les liquides prélevés du corps.

L’équipe de soins mesure les marqueurs tumoraux des femmes atteintes d’un cancer du sein avancé ou métastatique lors du diagnostic initial. On se sert du taux des marqueurs tumoraux suivants pour vérifier la réaction au traitement :

  • antigène tumoral 15-3 (CA 15-3)
  • antigène carcino-embryonnaire (ACE)

Imagerie par résonance magnétique

En imagerie par résonance magnétique (IRM), on a recours à de puissantes forces magnétiques et à des ondes radioélectriques pour produire des images en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les images en clichés à 3 dimensions. L’IRM n’est pas régulièrement employée pour diagnostiquer le cancer du sein. Le médecin peut y avoir recours pour mieux examiner une anomalie observée lors de la mammographie s’il ne parvient pas à l’identifier à l’aide d’autres examens ou si les résultats d’autres tests ne sont pas clairs.

Scintigraphie osseuse

Utilisée à partir du stade II, elle utilise des produits radioactifs qui se fixent sur les os et permettent de savoir si le cancer du sein s’y est propagé (métastases osseuses). On a recours à la scintigraphie osseuse si la femme éprouve des douleurs osseuses sou si le taux de phosphatases alcalines est élevé.

Galactographie

La galactographie est une radiographie spéciale qui permet de photographier les canaux mammaires. Permet de savoir ce qui cause un écoulement mamelonnaire. Permet également de diagnostiquer le papillome intra canalaire qui déclenche un écoulement mamelonnaire.

Témoignages cancer du sein

Témoignage anonyme d’une rescapée du cancer du sein
Témoignage anonyme

17 Aout 1988: Mon médecin traitant me faire faire une mammographie, dès que le cycle hormonal le permet. Diagnostic: tumeur cancéreuse de 4cm sur 5cm. lire la suite

Témoignage, dix ans de recul sur le cancer du sein
Sophie P.

Dix ans de recul, et l’impression que c’est bien plus loin. J’ai changé de vie et de travail 2 fois déjà. lire la suite

Témoignage récidive d’un cancer du sein opéré 5 ans plus tôt
Madeleine P.

Madame Madeleine PILORGÉ, qui était notre dynamique déléguée du CIRIS 36 est décédée le 25 mars 1999 à l’âge de 80 ans. Surnommée “Mamie Boum”, elle était infatigable dans tous les domaines. lire la suite

Témoignage cancer du sein, extraits Beljanski suite à séances de rayons
Lucette G. Confirmé en octobre 2012

Suite à une intervention pour un cancer du sein droit en 1976, j’ai eu des séances de rayons qui m’ont laissé des séquelles de brûlures à vie sur la peau, avec des fibroses très douloureuses. lire la suite

Témoignage tumeur maligne au sein gauche
Irène P.

C’est en janvier 1993, que l’on m’a diagnostiqué une tumeur maligne au sein gauche avec atteinte de 2 ganglions. lire la suite

Témoignage lésion cancéreuse et évolutive au sein
Henriette B.

Octobre 1986 : je suis très fatiguée. Je souffre affreusement de l’épaule et du bras droit, j’ai les cheveux ternes et impossibles à coiffer, les ongles laids, cassants et les mains, c’est étrange, pleines de verrues. lire la suite

Témoignage cancer du sein découvert en Avril 2005
Geneviève T. Témoignage fait en janvier 2007

Cancer du sein découvert en Avril 2005, opéra- tion Juillet 2005 (pas le temps avant !), carci- nome canalaire infiltrant, grade 3 + ganglions, très grave. Refus de traitement dans un premier temps puis acceptation d lire la suite

Témoignage cancer du sein hormonodépendant
Fanny

Juin 2014, à 39 ans, on m’a diagnostiqué un cancer du sein hormonodépendant. Les traitements sont mis en place : – mastectomie, chimiothérapie, radiothérapie, Her lire la suite

Témoignage du cancer du sein par un médecin
Docteur Evelyne C.

En 1998, madame X., alors âgée de 43 ans, vient me consulter pour une “boule” au niveau de son sein gauche. L’examen échographique pratiqué par mes soins ayant montré des images suspect lire la suite

Témoignage cancer de 2 cm carcinome canalaire
Docteur Catherine P. Fait à Mulhouse, le 10/11/03

Nous vous informons que cette doctoresse qui avait eu le courage de témoigner le 10/11/2003 est décédée le 26 janvier 2004 à l’âge de 50 ans, des suites d’un accident de la circulation. Dans la soirée du 12/0 lire la suite

Témoignage synergie de traitement pour cancer du sein
Claudine B. Témoignage recueilli le 15 juillet 1991

Après différents problèmes de de cancer aux deux seins depuis 1988, avec complications début 1991, j’ai reçu un traitement prescrit par le cancérologue soit : cortisone, radiothérapie lire la suite

Témoignage du cancer du sein chez un homme
Claude F

Le 9 décembre 2005, je découvre une grosseur au sein gauche. Dans les meilleurs délais, je vais rechercher un diagnostic par échographie et biopsie. lire la suite

Témoignage après deux opérations du sein
Anne-marie L. Témoignage le 22 août 2008

Je suis suivie par un docteur à Paris avec vos produits et ce depuis janvier 2002 (PAO V FM + @ fois par semaine du carzodélain) et je vais très bien apr lire la suite

Cancer du sein traité avec la méthode Beljanski
Lucette G, Confirmé en octobre 2012

Je regrette de ne pas avoir connu les produits BELJANSKI plus tôt.

J’ai maintenant 36 ans de recul, mais malheureusement une très douloureuse épreuve est intervenue concernant notre fille lire la suite