Le Research Genetic Cancer Center (RGCC), un laboratoire de recherche génétique dont le siège est situé en Grèce, a développé un test rapide.

RGCC a breveté une membrane capable de capturer des cellules malignes à partir d’un simple échantillon de sang. Puis les cellules malignes récupérées dans l’échantillon de sang sont comparées avec des agents anticancéreux connus afin de proposer le traitement le plus adapté. Terminé les suppositions et les faux-espoirs ! Initialement créé pour permettre aux oncologues de sélectionner le traitement de chimiothérapie qui sera le plus efficace contre chaque cancer spécifique, il permet également aux autres praticiens de déterminer la meilleure approche naturelle pour traiter le cancer.

Au Japon, où ce test est régulièrement prescrit, il a permis de déterminer qu’un mélange spécifique d’extraits de Pao pereira, de Rauwolfia vomitoria et de Ginkgo biloba doré pouvait induire l’apoptose (mort) des cellules cancéreuses pour de nombreux patients souffrant de différents types de cancer. Un médecin japonais a eu la gentillesse de partager ses données avec la Fondation Beljanski.