Le coronavirus (COVID-19 ou 2019-CoV) nous a fait basculer dans un nouveau monde. Les deux piliers de notre société, la santé et l’économie, sont tous deux ébranlés, alors qu’aucun traitement officiel n’est disponible. Seulement quelques directives de bon sens nous sont données, comme la distanciation sociale et le lavage compulsif des mains.

En l’absence de traitement officiel dûment testé et approuvé, il est urgent de trouver des méthodes alternatives pour rester en bonne santé face à la diffusion de cette infection.

Une récente étude sur les stratégies alternatives de traitement de la COVID-19 en Chine(1) a révélé qu’une nutrition inadéquate entraîne souvent une faible réponse immunitaire. Les chercheurs suggèrent qu’une approche nutritionnelle permettrait de renforcer le système immunitaire, avant même le début de tout traitement médicamenteux.

L’alimentation comme première ligne de défense ? L’idée remonte à Socrate et, évidemment, c’est la nourriture qui fournit à notre corps l’énergie et les nutriments dont il a besoin pour fonctionner.

En ces temps difficiles, plus que jamais, nous avons besoin d’une alimentation de qualité. Des aliments frais, de préférence complets, non ou peu transformés, fourniront les vitamines et les phytonutriments nécessaires. Cuisinez avec des herbes fraîches (par exemple, l’ail, le romarin, la sauge, l’origan) et des épices (par exemple, le curcuma, le poivre noir, le safran) pour ajouter des bienfaits anti-inflammatoires.

En ce qui concerne les suppléments, le zinc, le magnésium et une bonne multi vitamine sont certainement utiles.

Le zinc peut renforcer la fonction immunitaire tout en aidant à réduire le taux de sucre dans le sang. (Le picolinate de zinc semble être la forme de zinc la mieux absorbée.)

Le magnésium augmente le GABA (acide gamma aminobutyrique), ce qui favorise la relaxation, si nécessaire dans ces moments de stress où l’anxiété peut facilement s’installer.

En ce qui concerne les vitamines, veillez à choisir des vitamines naturelles, car leur biodisponibilité est bien supérieure à celle des vitamines synthétiques. Ces dernières peuvent fatiguer votre foie si elles ne sont pas correctement absorbées.

Gardez également à l’esprit que le maintien de la santé est impossible sans un bon équilibre du microbiome intestinal. Une bonne source de probiotiques et d’enzymes digestives joueront un rôle essentiel dans le maintien des défenses immunitaires.

Enfin, pensez aux nucléotides. Les nucléotides, bien que peu connus, sont les éléments constitutifs de l’ADN et de l’ARN. Ils sont indispensables à la vie, chaque nouvelle cellule a besoin de nucléotides pour se constituer. Les aliments riches en nucléotides sont les abats, ainsi que les aliments fermentés, tels que le tofu, le tempeh et le natto correctement fermentés. Les nucléotides sont considérés comme des « nutriments essentiels »(2) dont la carence peut empêcher une réponse immunitaire appropriée(3).

Des recherches menées au Centre Américain de Traitement du Cancer (CTCA) portant sur un complément alimentaire à base de nucléotides (« ReaLBuild® »), ont montré que celui-ci pouvait aider à maintenir les globules blancs et les plaquettes même chez les personnes dont le système immunitaire était affaibli par la chimiothérapie.(4) Ce supplément, avait été conçu dans les années 80 par le Dr Mirko Beljanski à l’Institut Pasteur de Paris en France. A ce jour, aucun autre produit n’a réussi à apporter un signal aussi puissant à l’organisme pour produire des globules blancs et des plaquettes, ces cellules même qui constituent le cœur de notre système immunitaire.

En ce qui concerne l’approche non nutritionnelle, certaines recherches ont montré que le yoga et la méditation nous aideront non seulement pour garder notre santé mentale, mais aussi pour renforcer notre système immunitaire.

Enfin, n’oubliez pas que les antibiotiques sont inutiles contre les virus.

Restez en bonne santé. Restez forts. Ensemble, nous nous en sortirons.

Amicalement,

Sylvie Beljanski

Références :

  1. Lei Zhang Yunhui Liu “Potential interventions for novel coronavirus in China: A systematic review”: 13 February 2020 https://doi.org/10.1002/jmv.25707
  2. K. KRIMBLE, “Essential and Conditionally-Essential Nutrients in Clinical Nutrition”. Nutrition Research Reviews, (1993) 6, 97-119.
  3. C. FANSLOW, A.D. KULKARNI, C.T. VAN BUREN, F.G. RUDOLPH, “Effect of Nucleotide Restriction and Supplementation on Resistance to Experimental Murine Candidiasis”. Journal of Parenteral and Enteral Nutrition, Vol. 12, No 1, (1998) pp 49-52.
  4. “Dose Escalation Study of an Antithrombacytopenic Agent in Patients with Chemotherapy Induced Thrombocytopenia” Robert D Levin, MaryAnn Daehler, James F Grutsch, John L Hall, Digant Gupta, Christopher G Lis. Levin Online magazine Bio Med Central BMC Cancer 10:565 – 2010. https://www.beljanski.info/la-chimiotherapie-et-les-fragments-arn/