Le cancer est une maladie extrêmement difficile car très compliquée à éradiquer.

Les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et de chirurgie peuvent tuer les cellules cancéreuses et réduire la taille de tumeurs, et entrainer une rémission mais pas une guérison. Malgré une rémission pouvant durer des mois voire des années, certaines cellules cancéreuses (cellules souches du cancer) peuvent survivre au traitement et se réanimer, se propager et former de nouvelles tumeurs. Tel est le processus redouté de récidive du cancer. Si le cancer n’est pas complètement éradiqué, il persiste et le scénario se reproduit. Ainsi, une série de traitements contre le cancer peut entraîner une rémission parfois suivie d’une autre récidive. Le cycle se répète généralement avec des rémissions plus courtes et des récidives plus agressives. Étant donné le rôle fondamental des cellules souches cancéreuses dans la récurrence du cancer, il est urgent de trouver des agents capables de détruire ces cellules souches cancéreuses.

Action des souches cancéreuses

cellules souches cancéreuses

Les extraits Beljanski inhibent les cellules souches cancéreuses à l’origine des récidives

Plusieurs études ont montré que deux extraits naturels et non toxiques, le Pao pereira et le Rauwolfia vomitoria, sont actifs contre de nombreux cancers. Cette nouvelle recherche a prouvé que les extraits sont également efficaces contre les cellules souches du cancereuses (CSC).Les Cellules Souches Cancéreuses (CSC) peuvent être identifiées in vitro sous la forme de grappes de cellules appelées sphéroïdes. Ces deux extraits naturels ont complément éliminer ces sphéroïdes. Les CSC peuvent aussi être distinguer des cellules cancéreuses primaires grâce à des marqueurs de surface cellulaire. Les études ont démontré que les deux extraits Beljanski réduisaient de manière significative le nombre de cellules souches du cancer du pancréas identifiées à l’aide de marqueurs de surface cellulaire. Les cellules souches du cancer sont également définies par leur capacité à former des tumeurs in vivo. Pour être efficace, un agent anti-CSC doit réduire le taux de formation des tumeurs. Les deux extraits ont passé ce test critique, inhibant de manière significative la tumorigénicité des cellules souches du cancer du pancréas.Les extraits de Pao pereira et Rauwolfia vomitoria suppriment sélectivement l’activité des cellules souches cancéreuses. Les données indiquent un effet puissant des deux extraits dans le traitement du cancer et dans la prévention des récidives du cancer.Les résultats positifs d’une nouvelle recherche scientifique réalisée par le Kansas University Medical Center sur les Cellules Souches Cancéreuses (CSC) du Pancréas ont récemment été publiés dans la revue Integrative Cancer Therapies et dans la revue Oncology Reports. Ces études ont démontré que les extraits naturels de Pao pereira et de Rauwolfia vomitoria inhibent les cellules souches cancéreuses du pancréas et donc qu’il est actif dans le cadre d’un traitement de prévention d’une rechute.

Les extraits Beljanski inhibent les cellules souches cancéreuses à l’origine des récidives

Plusieurs études ont montré que deux extraits naturels et non toxiques, le Pao pereira et le Rauwolfia vomitoria, sont actifs contre de nombreux cancers. Cette nouvelle recherche a prouvé que les extraits sont également efficaces contre les cellules souches du cancereuses (CSC).

Les Cellules Souches Cancéreuses (CSC) peuvent être identifiées in vitro sous la forme de grappes de cellules appelées sphéroïdes. Ces deux extraits naturels ont complément éliminer ces sphéroïdes. Les CSC peuvent aussi être distinguer des cellules cancéreuses primaires grâce à des marqueurs de surface cellulaire. Les études ont démontré que les deux extraits Beljanski réduisaient de manière significative le nombre de cellules souches du cancer du pancréas identifiées à l’aide de marqueurs de surface cellulaire. Les cellules souches du cancer sont également définies par leur capacité à former des tumeurs in vivo. Pour être efficace, un agent anti-CSC doit réduire le taux de formation des tumeurs. Les deux extraits ont passé ce test critique, inhibant de manière significative la tumorigénicité des cellules souches du cancer du pancréas.

Les extraits de Pao pereira et Rauwolfia vomitoria suppriment sélectivement l’activité des cellules souches cancéreuses. Les données indiquent un effet puissant des deux extraits dans le traitement du cancer et dans la prévention des récidives du cancer.

Les résultats positifs d’une nouvelle recherche scientifique réalisée par le Kansas University Medical Center sur les Cellules Souches Cancéreuses (CSC) du Pancréas ont récemment été publiés dans la revue Integrative Cancer Therapies et dans la revue Oncology Reports. Ces études ont démontré que les extraits naturels de Pao pereira et de Rauwolfia vomitoria inhibent les cellules souches cancéreuses du pancréas et donc qu’il est actif dans le cadre d’un traitement de prévention d’une rechute.

Etude In vitro : action du Pao pereira sur des cellules souches cancéreuses du pancréas

Traitement cellules souches cancer

 

Etude In vitro : action du Pao pereira sur des cellules souches cancéreuses du pancréas

Activité du Pao pereira et du Rauwolfia vomitoria sur les cellules souches cancéreuses du pancréas PANC-1 à des dosages ≤ 200 µg/ml. Lors de l’étude In vitro (voir graphique ci-dessous), l’extrait de Pao pereira a réduit de manière significative la population des cellules souches cancéreuses du pancréas.

Au 6eme jour (Graphique A), le taux de formation des tumeurs dans le groupe témoin atteint 80%, alors qu’il n’est que de 10% dans le groupe traité avec le Pao pereira. Au 20ème jour, jour d’arrêt du traitement, toutes les souris du groupe témoin ont des tumeurs sur les deux flancs (tumeurs formées à 100%), alors que pour le groupe traité avec le Pao pereira le taux de formation n’est que de 30%. En comparaison avec groupe témoin, le Pao pereira a eu un effet positif sur la formation et la croissance des tumeurs (Graphique B). L’effet inhibiteur du Pao pereira sur la croissance des tumeurs a même était observé après la fin du traitement.

L’étude conclu que l’extrait de Pao pereira diminue les signaux qui déclenchent les propriétés des CSS à s’auto reproduire, réduisant ainsi les risques de réapparition du cancer.

Les recherches menées par le Kansas University Medical Center ont conclu que l’extrait de Pao pereira est très prometteur dans le traitement des CSC pancréatiques et est un composant essentiel des traitements qui amèneront à une cure réelle du cancer.

Publication : Extract of the Medicinal Plant Pao Pereira Inhibits Pancreatic Cancer Stem-Like Cell In Vitro and In Vivo. Dong, P. Chen and Q Chen. Integrative Cancer Therapies. July 2018.
https://doi.org/10.1177/1534735418786027

Des expériences in vitro montrent que Rauwolfia vomitoria réduit le nombre de cellules souches du cancer du pancréas dans différentes lignées cellulaires (voir la figure ci-dessous). Le nombre de cellules souches du cancer du pancréas diminue proportionnellement à l’augmentation de la dose de Rauwofia vomitoria.

Encore plus spectaculaires, les résultats in vivo montrent que Rauwolfia vomitoria inhibe la capacité des CSC à favoriser la formation et la croissance de nouvelles tumeurs pancréatiques. Les graphiques ci-dessous illustrent, la capacité du Rauwolfia vomitoria à inhiber de manière significative le taux de formation de tumeurs (C) et la taille des tumeurs formées (D).

Publication : Inhibition of Pancreatic Cancer Stem Cells by Rauwolfia vomitoria extract.
Dong, P. Chen and Q Chen. Oncology Reports. September 2018.
https://doi.org/10.3892/or.2018.6713