J’ai été atteint d’un cancer. J’ai reçu de nombreuses attentions et messages de réconfort. Être soutenu par sa famille et ses proches fait parti de la lutte contre cette maladie terrible. Ecrire à quelqu’un de malade n’est pas simple. Je vais parler aux nom des malades du cancer pour vous apporter quelques piste :

1. Je ne sais pas quoi dire.
Si vous vous sentez mal à l’aise, vous pouvez probablement le dire. La meilleure façon de dissiper la maladresse est d’admettre que vous vous sentez mal à l’aise. Ce n’est pas au malade de vous mettre à l’aise, mais peut-être que vous vous sentirez mieux si vous avouez.

2. C’est la pire nouvelle de notre vie!
Bien sûr, vous êtes contrarié d’apprendre le diagnostic de votre ami. C’est tout à fait normal d’avoir des sentiments forts et de les montrer. Mais en réalité, votre ami ne devrait pas avoir à vous rassurer ni à supporter le fardeau de vos sentiments. J’ai mis ma famille à la porte pour aller pleurer dans la salle d’attente lors de l’annonce de la mauvaises nouvelles chez le médecin. C’est d’abord et avant tout ma tragédie, et je ne peux pas être fort si les personnes autour de moi se désagrègent.

3. Est-ce le bon moment pour que vous en parliez?
Nous sommes tous souriants dans le monde du cancer. Nous sommes complimentés tout le temps pour nos attitudes positives. Mais parfois, notre visage optimiste risque de se fissurer. Nous avons besoin de savoir que vous vous souciez de nous, mais vous pouvez aider en évitant de trop forcer . Par exemple sur la ligne de contrôle des achats d’une pâtisserie. Dites-nous que vous voulez savoir plus et laissez-nous décider quand nous sommes prêts pour cette conversation. Et désolé, vous devez l’accepter si nous ne voulons pas en parler du tout.

4. Voici quelques façons dont j’aimerais vous aider.
J’aime mieux quand les offres d’aide sont très spécifiques. «J’ai tout un stock de perruques amusantes à la maison. Voulez-vous les emprunter pendant un moment? » ou « J’emmènerai mes enfants pour une glace plus tard. Puis-je emmener vos enfants? »  Quand je reçois une offre d’aide vague et que je fais ensuite une demande spécifique, nous nous sentons tous les deux mal à l’aise si la personne ne veut pas faire ce que j’ai demandé.

5. Avez-vous besoin de quelqu’un pour coordonner les volontaires?
J’étais un père occupée à travailler et j’étais aveuglée par tout. Mon amie Anne m’a proposé de coordonner les parents à l’école de mon fils pour préparer des repas pour notre famille. La coordination était un plus gros cadeau que la nourriture elle-même. Si vous êtes doué dans ce domaine, vous pouvez proposer de coordonner l’aide fournie. Offrir une aide au contrôle de l’information est également utile. Ma partenaire fait cela pour moi. Elle est prête à prendre des appels téléphoniques ou à répondre à des courriels d’amis concernés lorsque je me sens ermite.

6. Puis-je prier pour vous?
Beaucoup de gens trouvent réconfortant de savoir que vous priez pour eux. La personne qui me demande au lieu de me dire qu’ils prient pour moi obtient toujours un gros oui. Tant que vous ne rejetez pas mes opinions religieuses, je suis heureux si prier vous réconforte. À moins que vous ne partagiez les opinions religieuses de votre ami(e), demandez-lui ce qu’il pense de la prière.

7. Tu es superbe.
Nous aimons entendre cela comme tout le monde, mais s’il vous plaît, ne le dites que si c’est vrai. Nous pourrions être chauve. Nous pourrions être marqués. Nous pourrions avoir des visages gonflés à cause des stéroïdes ou des ecchymoses dus au prélèvement de sang. Donc, si nous ressemblons à rien et que vous mentez à ce sujet, cela sonnera faux. Mais j’aime bien l’entendre quand je suis d’accord.

8. Aucune condition en retour.
J’aime recevoir des lettres, des colis de soins et des courriels. Cela m’aide de me sentir aimé et j’apprécie tout particulièrement des personnes que je ne vois pas souvent. Les e-mails qui disent, je voulais que vous sachiez que je pense à vous, mais vous n’avez pas à répondre. Les appels téléphoniques qui disent, rappelez-moi uniquement si vous le souhaitez. Je sais que je peux sembler malotru . Quelqu’un m’envoie un cadeau et je ne prends pas la peine d’écrire une message de remerciement ? Renvoyer des appels téléphoniques est un fardeau maintenant ? Mais lorsque mon énergie est très limitée, je veux la conserver pour ma famille et mon jardin secret. Les patients atteints du cancer ont toujours l’obligation d’être des personnes agréables, mais peut-être n’ont-ils pas à suivre toutes les conventions sociales à la perfection.

9. Prendre des repères.
Écoutez-moi attentivement. Je viens peut-être de vous dire des nouvelles vraiment effrayantes à propos de ma santé, mais je n’ai pas d’autres nouvelles ? Suis-je direct et douloureusement réaliste ? Suis-je gai, minimisant le sérieux de la nouvelle ? Est-ce que j’évite de vous donner des détails ? Votre travail consiste à suivre mon exemple. Cela signifie que je vous ai dit uniquement ce que je voulais vous dire maintenant. Si je suis optimiste, soyez optimiste avec moi. Si je suis d’humeur sombre, n’essayez pas de me forcer à être optimiste.

10. Ne dis rien.
C’est vrai. J’aime quand les gens ne disent rien à propos de mon cancer. J’en ai marre d’en parler. Je serais curieux d’entendre ce que d’autres patients atteints de cancer pensent de cela, mais je trouve rafraîchissant d’être traité normalement. Cela ne signifie pas que vous devriez ignorer ma maladie, mais ce peut être rafraîchissant d’interagir avec un ami sans parler de maladie.

Surtout, faites de votre mieux, et si vous n’êtes pas certain de fournir le type de soutien approprié, demandez à votre ami comment vous pouvez améliorer votre sort.

 

Voilà, j’espère que vous ne nous prenez pas pour des ovnis.

 

André D.