Quels sont les bienfaits du sport dans la prévention du cancer et l’amélioration de l’état de santé du patient atteint ?

Depuis quelques années de plus en plus d’études ont montré l’importance de l’activité physique dans la prévention des cancers et de plus en plus de chercheurs et de médecins recherchent les relations et les effets d’une activité physique régulière sur les cancers.

De plus après la survenue de la maladie, l’activité physique contribue à améliorer la qualité de vie et peut parfois améliorer le pronostic du patient. Le sport est donc de plus en plus intégré dans les protocoles de thérapie pour améliorer la santé et l’efficacité des traitements.

Pour finir de plus en plus de sportifs et d’associations liées aux sports proposent des évènements pour aider les malades et leurs familles.

Une activité physique régulière diminue la récidive et la mortalité de certains cancers de prêt de 40%.

De nombreux symptômes des effets des traitements anticancer (radiothérapie, chimiothérapie, protonthérapie…) : fatigue intense, dépression, faiblesse, nausées, vomissements…

Une étude suédoise a démontré que la force physique et la forme des patients soumis à une activité physique assez intense avaient augmentées de plus la fatigue a diminuée. Les patients ont aussi décrit plus de vitalité, moins de douleurs et un meilleur physique et mental. [1]

Les personnes atteintes de cancers devraient donc être incités à suivre une activité physique en fonction de leurs possibilités physiques et de leurs symptômes sous l’aval et le suivi de leurs médecins.

De plus le manque d’activité et la sédentarité de plus en plus présente dans notre société et nos modes de vies : longs moments assis devants des écrans (tv, ordinateur, smartphone…) aussi bien pendant le travail que pendant les moments de loisirs et diminution progressive des activités qui font bouger : ascenseur et escalators à la place de la marche lors des trajets, utilisation de la voiture et des transports à la place du vélo… sont autant de facteurs de risques pour les cancers et les maladies cardio-vasculaires. Cela à été aussi prouvé par de nombreuses études[2]

[1] Lis Adamsen et al., British Medical Journal, 2009.

[2] Kyu HH et al. BMJ 2016; 354: i3857

Quels sont les sports les plus adaptés ?

Globalement il n’y pas de sport interdit. Il est surtout recommandé de pratiquer une activité qui vous fait plaisir, car l’important est de la pratiquer régulièrement. Voici un exemple de certains sports qui sont bénéfiques :

Le médiété® (gymnastique spécialement adaptée au patient atteint de cancer), et Gym’Après Cancer®

Les Sport d’endurance : Cyclisme, marche rapide, aérobic, et sports de raquettes (tennis, squash, padel, badminton…) sont à préférer par rapport au football et à la course d’après de nombreuses études effectuées auprès de plus de 70000 personnes[1]. Stretching, Cardiotraining, musculation ont aussi montré des effets bénéfiques importants.

Sports doux : Pilates, yoga, tai chi, qui gong : permettent de travailler la posture, tonifier les muscles en profondeur, de mieux oxygéner le sang, assouplir la musculature, améliore la relaxation, le sommeil et la circulation.

Sport en piscine : Natation, aquagym, marche en piscine… sont des sports très profitables pour votre santé.

Certaines cures thermales proposent des programmes post-cancer et des accompagnements spécifiques pour se remettre en forme.

A savoir : En cas de curage ganglionnaire, les sports occasionnant des gestes violents sont à limiter : sport de raquette, tir à l’arc, golf.

De même après un geste fragilisant les parois abdominales, une rééducation progressive des muscles abdominaux est souvent nécessaire avant une pratique d’un autre sport.

Après certains cancers ou traitements, la réduction des capacités cardio-respiratoires, doit amener à ne pas pratiquer de sports d’altitude et de plongée sous-marine.

 

De plus il est facile de pratiquer de nombreuses activités physiques et les moments pratiqués sont multiples et s’ajoutent entre eux pour améliorer la santé, car les activités du quotidien comptent aussi : trajets quotidiens, jardinage, loisirs extérieurs, bricolage, ménage, marche…

[1] Oja P et al. Br J Sports Med. Nov 28, 2016. DOI : 10.1136/bjsports-2016-096822

Le sport et le cancer résumé

Le sport est donc un bon levier pour rester en bonne santé pour tous et à tous les âges, cela participe à limiter l’apparition et à prévenir les cancers, et renforce le système immunitaire.

Dans le cas précis des personnes atteints du cancer, l’activité physique participe à leurs mieux-être pendant la maladie et son traitement, cela permet aussi de mieux tolérer les médicaments et aide les patients sur le plan physique et psychologique.

Après le traitement, le sport aide les personnes durant leur rémission et diminue les risques de rechute.

Le sport a aussi un grand intérêt dans les relations sociales, qui peuvent être affectés par l’apparence des malades. L’activité physique permettant de liés les malades entre eux et d’améliorer leur vie sociale et leurs relations avec les autres.[1]

Attention : Il existe parfois certaines contre-indications à la pratique sportive, il est donc important d’être accompagné par des professionnels, pour vos activités sportives. De même si vous avez des plaies non cicatrisées, il vaut mieux attendre au moins 6 semaines après l’opération pour commencer un sport doux.

 

 

Sources : Communiqué de presse de l’Association francophone de l’après cancer du sein (AFACS)

Institut national du Cancer (INCa), fiche repère activité physique et cancer

Ligue Française Contre le Cancer

L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM)

 

Sites :

www.retouradomicile.fr

www.sportetcancer.com

https://www.ligue-cancer.net/

http://www.e-cancer.fr/

https://netcancer.net/

www.sielbleu.org

http://curie.fr

 

 

 

Article écrit par Nicolas MASSON Ostéopathe D.O. déplacement à domicile . Travail au sein d’un réseau d’ostéopathes consultations 7J/7 et 365J/an

www.osteoadomicile.net

 

Article écrit pour le site  https://dev.beljanski.info/     Tous droits réservés ©

[1] Bouillet et al. Role of physical activity and sport in oncology. Scientific commission of the National Federation Sport and Cancer (CAMI). Critical reviews in oncology/ hematology. 2015