Le cancer et ses traitements peuvent modifier le goût ou l’odeur de certains aliments. Les aliments peuvent avoir un goût amer ou métallique, ou  ne pas avoir autant de goût qu’avant. Les changement et perte de goût pendant un cancer peuvent contribuer à une perte d’appétit (anorexie), à ​​une perte de poids et à la malnutrition. Ces changements de goût sont aussi appelés cécité du goût, hypogueusie (diminution du goût), dysgueusie (altération du goût) ou agueusie (perte de tout goût).

Les causes de la perte de goût

Différents traitements du cancer peuvent entraîner des modifications du goût. La sécheresse de la bouche, les lésions des nerfs impliqués dans le goût, les infections de la bouche, les nausées et les vomissements, ainsi que les maladies des dents et des gencives peuvent également avoir une incidence sur le goût des aliments.

Chimiothérapie et perte de goût

Les médicaments de chimiothérapie peuvent modifier les cellules réceptrices du goût dans la bouche ou encore augmenter le sens de l’odorat et la sensibilité à certaines odeurs, ce qui peut modifier le goût des aliments. Les médicaments de chimiothérapie couramment associés aux changements de goût incluent :

  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • dacarbazine (DTIC)
  • doxorubicine (adriamycine)
  • 5-fluorouracile (Adrucil, 5-FU)
  • méthotrexate
  • méchloréthamine (moutarde à l’azote, Mustargen)
  • cisplatine (Platinol AQ)
  • vincristine (Oncovin)
  • paclitaxel (taxol)

Radiothérapie et perte de goût

La radiothérapie au niveau de la tête, du cou ou de la bouche peut endommager les glandes salivaires et les papilles gustatives de la langue et causer la perte de goût pendant un cancer.

Chirurgie et perte de goût

Une intervention chirurgicale au niveau du nez, de la gorge ou de la bouche, notamment si une partie ou la totalité de la langue est retirée, affectera la quantité de papilles gustatives disponibles pour détecter le goût des aliments.

Autres traitements

Les agents utilisés pour préserver les cellules souches congelées lors des greffes de cellules souches peuvent provoquer un goût prononcé d’ail ou de maïs en crème au cours de la perfusion des cellules souches.

D’autres médicaments sont également susceptibles de provoquer des changements de goût, notamment:

  • les analgésiques forts (opioïdes)
  • certains antibiotiques
  • les thérapies biologiques, telles que l’interleukine-2 (IL-2, Aldesleukine, Proleukine)

 

Les symptômes lié à la perte de goût pendant un cancer

Les symptômes des changements de goût peuvent varier en fonction de leurs causes et d’autres facteurs. Ils peuvent se traduire par :

  • des aliments qui n’ont pas le même goût qu’avant le traitement
  • des envies d’aliments sucrés
  • des aliments ou boissons trop sucrés
  • des aliments sucrés au goût aigre
  • des aliments ou des boissons ayant un goût trop amer
  • des aliments au goût métallique, en particulier la viande
  • des aliments et des boissons sans goût
  • une aversion soudaine pour certains aliments

Les changements de goût peuvent se poursuivre au cours de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. Cet effet est souvent temporaire. Le goût et l’odeur reviennent généralement à la normale quelques semaines ou mois après la fin du traitement. Certaines personnes trouvent que le goût et l’odorat ne reviennent pas à la normale, mais cela varie d’une personne à l’autre.

Gérer les changement et perte de goût pendant un cancer

Vous pouvez essayer ce qui suit pour vous aider à faire face aux changements de goût. Renseignez-vous auprès de l’équipe soignante ou d’un diététicien pour d’autres suggestions sur la façon de gérer cette situation. Votre équipe soignante peut vous adresser à un diététicien.

Conseils généraux

Mangez quand vous avez faim plutôt qu’à des heures fixes. Rincez-vous la bouche avant et après les repas pour aider à dégager les papilles gustatives. L’équipe soignante peut vous inviter à utiliser du soda ou différentes solutions de sel, de bicarbonate de soude et d’eau.

Les agrumes, comme les oranges et les citrons, peuvent aider à stimuler les papilles gustatives. Cependant évitez-les s’ils vous irritent la bouche ou si des plaies dans la bouche sont présentes.

Essayez des aliments ou des boissons différents de ceux que vous consommez habituellement. Si vos sens de l’odorat ou du goût sont plus sensibles, consommez des aliments fades, comme des œufs, du fromage, des céréales cuites, des puddings, des toasts, du riz ou des veloutés. Vous pouvez aussi vous tourner vers des aliments froids, tels que du fromage, des laits frappés, de la charcuterie, du thon ou une salade aux œufs. Dans certains cas optez pour des aliments salés, comme des pizzas, des hot dogs, des saucisses, du piment, de la sauce à spaghettis et du ketchup ou encore des aliments aux saveurs fortes, comme du bacon, de la pizza, du poulet grillé au barbecue ou d’autres aliments grillés au barbecue ou au charbon de bois.

Éliminez les odeurs de cuisson en utilisant un ventilateur, en cuisinant sur un gril extérieur ou en achetant des aliments précuits. Servez les aliments froids ou à la température ambiante pour réduire les odeurs et les goûts forts.

Assaisonnez les plats avec oignon, ail, poudre de piment, basilic, origan, romarin, estragon, sauce barbecue, moutarde, ketchup ou menthe. Les assaisonnements peuvent améliorer le goût des aliments. Soyez prudent avec les épices et les assaisonnements, car ils peuvent irriter une bouche douloureuse  ou susciter des maux d’estomac.

Faites mariner les viandes avec de la sauce teriyaki, de la vinaigrette italienne ou du jus de fruits. Si les viandes rouges n’ont pas bon goût, essayez d’autres sources de protéines, telles que le poulet, les œufs, le poisson, le beurre d’arachide, les haricots ou les produits laitiers.

Sucer des bonbons au citron sans sucre ou des bonbons à la menthe, ou mâcher du chewing-gum peut vous aider à vous débarrasser des goûts désagréables qui subsistent après avoir mangé.

Enfin, envisagez avec l’équipe soignante l’utilisation de suppléments de sulfate de zinc qui, chez certaines personnes, peuvent améliorer le goût.

Faire face aux goûts métalliques

Essayez d’utiliser des couverts en plastique et des casseroles en verre si les aliments ont un goût métallique. Les saveurs acidulées de citrons et autres agrumes, vinaigre et aliments marinés peuvent également aider à surmonter un goût métallique, mais évitez-les si vous avez mal à la bouche. Saupoudrez un peu plus de sucre et de sel sur les aliments si ceux-ci ne sont pas limités dans le régime alimentaire. Le sucre et le sel diminuent les goûts métalliques.

Faire face aux goûts amers

Essayez d’ajouter un peu de miel, un édulcorant artificiel ou du sucre pour diminuer le goût salé, amer ou acide des aliments. Ajoutez des fruits sucrés aux repas. Buvez du thé au gingembre ou à la menthe pour couvrir les goûts amers et aider à avaler les aliments.

Faire mariner la viande, la volaille ou le poisson dans du vin, du jus d’ananas ou de citron, de la sauce soja ou de la sauce barbecue. Si la viande rouge a un goût amer, essayez de la remplacer par du poulet, du poisson, du jambon, des œufs ou du fromage. Utilisez ces aliments dans des casseroles ou des ragoûts.

Faire face aux goûts sucrés

Essayez d’ajouter un peu de sel ou de jus de citron pour atténuer le goût sucré des aliments sucrés. Parfois, une tisane, si elle est maintenue dans la bouche quelques instants avant de la manger, peut aider à diminuer les goûts sucrés. Limitez les fruits sucrés ou essayez les légumes. Essayez de diluer les jus de fruits ou d’autres boissons sucrées avec de l’eau ou de la glace.