En matière de cancer, la biopsie est le principal outil de diagnostic utilisé par les médecins. Au cours de cette biopsie, un médecin prélève une petite quantité de tissu qui est ensuite examiné au microscope.

Votre médecin vous prescrira une biopsie s’il trouve quelque chose de suspect lors d’un examen physique ou d’autres tests. Cette biopsie pourra être réalisée par le médecin lui-même ou, en fonction de sa localisation, à l’occasion d’une intervention chirurgicale.

Les différents types de biopsies

  • Biopsie guidée par imagerie

Certaines biopsies peuvent être guidées par imagerie si votre médecin ne peut pas sentir la tumeur ou si la zone visée est profonde, mais apparaît sur un scanner d’imagerie. Au cours de cette procédure, votre médecin guide une aiguille vers l’emplacement à l’aide d’une technique d’imagerie. Il réalise, selon les cas, une biopsie à aiguille fine, à noyau ou assistée par aspiration. Tout dépend de la quantité de tissu nécessaire, des diagnostics possibles et d’autres facteurs variables. Le type d’imagerie utilisé par votre médecin dépendra de l’emplacement de la tumeur suspectée. Il peut employer l’une des méthodes suivantes :

  • Ultrason
  • Fluoroscopie
  • Tomodensitométrie (CT)
  • Radiographie
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM)

 

  • Biopsie par aspiration à l’aiguille fine. 

Au cours de cette biopsie peu invasive, le médecin utilise une aiguille creuse très mince, fixée à une seringue. Il recueille une petite quantité de tissu de la zone suspecte pour l’examiner.

 

  • Biopsie à l’aiguille 

La biopsie à l’aiguille à noyau utilise une aiguille plus grosse pour prélever davantage de tissu. Cette intervention s’apparente à une biopsie à l’aiguille fine et est également peu invasive.

 

  • Biopsie assistée par le vide

Parfois guidée par imagerie, ce type de biopsie utilise un dispositif d’aspiration permettant de prélever un échantillon de tissu au moyen d’une aiguille spéciale. Votre médecin peut alors, si besoin, prélever plusieurs échantillons ou des échantillons importants.

 

  • Biopsie excisionnelle

Lors d’une biopsie excisionnelle, votre médecin supprime toute la zone suspecte. Ce type de biopsie est courant en cas de modifications suspectes de la peau.  Cependant, une aspiration à l’aiguille fine ou une biopsie au trocart sont plus courantes pour les masses qui ne peuvent pas être vues ou ressenties à travers la peau.

 

  • Biopsie par rasage

Pour ce type de biopsie, le médecin utilise un outil tranchant pour retirer les tissus de la surface de la peau.

 

  • Biopsie percutanée

Au cours d’une biopsie percutanée, le médecin insère un outil rond et pointu dans la peau pour prélever un échantillon sous la surface de la peau.

 

  • Biopsie endoscopique

Un endoscope est un mince tube souple, éclairé, avec une caméra. Les médecins l’utilisent pour visualiser l’intérieur du corps, y compris la vessie, l’abdomen, les articulations ou les voies gastro-intestinales. Ils insèrent des endoscopes dans le corps par la bouche ou par une petite incision chirurgicale. La caméra jointe aide le médecin à voir les zones anormales. Il permet aussi de prélever de minuscules échantillons de tissu à l’aide d’une pince.

 

  • Biopsie laparoscopique

Ce type de biopsie est utilisé pour l’abdomen. À l’instar d’une biopsie endoscopique, le médecin insère un mince tube avec une caméra vidéo, appelé laparoscope, dans l’abdomen à travers une petite incision. La caméra aide le médecin à voir les zones anormales. Ensuite, il peut insérer une petite aiguille et prélever un échantillon de tissu.

 

  • Aspiration et biopsie de la moelle osseuse

Ces deux procédures sont similaires. Les médecins les réalisent souvent en même temps pour examiner la moelle osseuse. La moelle osseuse a en effet une partie solide et l’autre liquide. Une aspiration de la moelle osseuse permet de prélever un échantillon du fluide avec une aiguille tandis qu’une biopsie de la moelle osseuse permet d’obtenir une petite quantité de tissu solide à l’aide d’une aiguille. Les médecins utilisent ces procédures pour déterminer si une personne a un trouble sanguin ou un cancer du sang (leucémie, lymphome, myélome multiple, etc.).

L’endroit idéal pour réaliser une aspiration de la moelle osseuse et une biopsie est l’os pelvien.

 

  • Biopsie liquide

Cette procédure peu invasive permet de diagnostiquer un cancer grâce à un échantillon de sang. Au cours d’une biopsie liquide, un professionnel de la santé prélève un échantillon de sang, qui est ensuite analysé de manière spécifique. Comparée à une biopsie tissulaire, une biopsie liquide présente moins de risques pour les patients et les médecins peuvent facilement la renouveler. Cela permet également aux médecins de vérifier l’évolution d’une tumeur et l’efficacité du traitement. Ce type de biopsie est encore récent et des recherches complémentaires sont en cours pour en apprendre davantage sur ses utilisations. Pour le moment, ce type d’intervention n’est que rarement employé.

 

Qui fait une biopsie et qui analyse l’échantillon ?

Étant donné qu’il existe différents types de biopsies, les membres de l’équipe médicale impliqués dans le processus peuvent varier. Tout dépend du type de biopsie dont vous avez besoin et de la partie du corps à examiner. Votre biopsie peut être faite par :

  • Un chirurgien
  • Un radiologue
  • Un oncologue
  • Un gastro-entérologue
  • Un pathologiste
  • Un cytologiste
  • Un dermatologue
  • Un gynécologue
  • Un médecin de famille
  • D’autres spécialistes

Se préparer pour une biopsie

La préparation à une biopsie dépend du type d’examen que vous allez subir. Par exemple, il y a peu de préparation pour une biopsie à l’aiguille fine réalisée dans un cabinet de médecin. Dans certains cas, vous devrez enlever vos vêtements et porter une blouse.

Avant votre biopsie :

  • Demandez à votre médecin ou à votre infirmière si vous pouvez manger ou boire avant l’examen.
  • Demandez-lui également si vous devez prendre vos médicaments habituels ce jour-là. Pour certaines biopsies, votre médecin voudra savoir si vous prenez des anticoagulants ou de l’aspirine. Informez votre médecin de tous les médicaments et compléments alimentaires que vous prenez.
  • Informez votre médecin de toute allergie aux médicaments ou autre contrainte
  • Discutez avec votre médecin de vos préoccupations éventuelles.

Pendant l’intervention

En fonction de la localisation de la biopsie, vous pouvez vous allonger sur le ventre ou sur le dos ou vous asseoir pendant la procédure. Pour certains types de biopsies, vous devrez peut-être retenir votre respiration ou rester immobile. Votre équipe soignante vous indiquera à l’avance comment vous comporter.

Avant l’intervention, vous bénéficierez généralement d’une anesthésie. Le type d’anesthésie utilisée dépend du type de procédure et de la localisation de la biopsie. Les types d’anesthésie suivants peuvent être utilisés :

 

  • L’anesthésie locale insensibilise la région choisie. Vous pouvez ressentir une douleur cuisante lorsque le médecin vous injecte un anesthésique local.
  • Une sédation consciente ou des soins d’anesthésie surveillés utilisent des médicaments pour vous détendre.  Elle est généralement administrée en intraveineuse et est souvent associée à une anesthésie locale ou régionale.
  • L’anesthésie générale vous rend inconscient lors d’une intervention majeure telle qu’une intervention chirurgicale.

Après la biopsie

Votre période de récupération dépend du type de biopsie réalisée

  • Les procédures les moins invasives ne nécessitent pas de temps de récupération. Vous pourrez peut-être reprendre vos activités normales immédiatement.
  • Des procédures plus invasives peuvent nécessiter un temps de récupération plus long.
  • Si vous recevez une sédation dans le cadre de l’anesthésie, vous aurez généralement besoin de quelqu’un pour vous raccompagner à la maison après l’intervention.

Après une biopsie, discutez avec votre médecin ou votre infirmière des soins à mettre en œuvre à l’endroit de l’intervention. Contactez votre médecin en cas d’infection, de douleur intense, de fièvre ou d’hémorragie.

Obtenir vos résultats

Le temps nécessaire pour recevoir les résultats de la biopsie dépend du nombre d’analyses requises pour poser le diagnostic. Un pathologiste va en effet déterminer si le tissu prélevé contient une tumeur et de quel type.

Une tumeur peut être bénigne ou maligne :

  • Une tumeur bénigne n’est pas cancéreuse
  • Une tumeur maligne est cancéreuse et peut éventuellement se propager à d’autres parties du corps.

Un résultat peut souvent être donné dans les 2 à 3 jours suivant la biopsie. Un résultat nécessitant une analyse plus compliquée peut prendre 7 à 10 jours. Demandez à votre médecin comment vous allez recevoir les résultats de la biopsie et qui vous les expliquera.

Questions à poser à votre équipe soignante

Avant une biopsie, pensez à poser les questions suivantes à votre médecin :

  • Pourquoi recommandez-vous une biopsie ?
  • Quels sont les risques à ne pas la réaliser ?
  • Quand vais-je connaître les résultats de la biopsie ? Comment vais-je recevoir l’information ? Qui va m’expliquer les résultats ?
  • Que se passera-t-il pendant la biopsie ?
  • Qui effectuera la biopsie ?
  • Combien de temps durera l’intervention ?
  • Vais-je recevoir une anesthésie locale ou générale ?
  • Est-ce que ce sera douloureux ?
  • Existe-t-il un risque d’infection, de saignement ou d’autres effets secondaires après la biopsie ?
  • La biopsie laissera-t-elle une cicatrice ?
  • La biopsie aura-t-elle lieu à la clinique ou à l’hôpital ? Devrais-je rester ?
  • Comment me préparer pour la biopsie ? Existe-t-il des restrictions sur ce que je peux manger ou boire la veille ?
  • Quels soins spécifiques, le cas échéant, sont nécessaires après la biopsie ?
  • Devrai-je éviter toute activité après la biopsie ? Si oui, pour combien de temps ?
  • Aurai-je besoin que quelqu’un me ramène chez moi ?
  • Devrai-je subir des tests ou des interventions supplémentaires ?